Ségolène Royal va faciliter la circulation alternée

  • A
  • A
Ségolène Royal va faciliter la circulation alternée
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Ecologie a annoncé mercredi plusieurs mesures pour lutter plus efficacement conte la pollution de l'air.

Ségolène Royal avait fortement irrité Anne Hidalgo lors du dernier pic de pollution en avril, puis en juillet. Sa réticence à instaurer la circulation alternée, avait créé la polémique avec la maire de Paris. La ministre de l'écologie a dévoilé ce matin dans Le Parisien et sur France 2 une nouvelle procédure beaucoup plus rapide, sinon immédiate.

Les élus locaux en première ligne. La circulation alternée pourra être mise en place sur demande des élus locaux, dès que le seul d'alerte pour l'oxyde d'azote ou les particules fines sera dépassé. Les maires ne seront donc plus obligés d'attendre la décision de la préfecture, comme c'est le cas actuellement. Ils pourront saisir eux-mêmes le préfet charge à ce dernier de répondre oui ou non. Mais s'il refuse, il devra se justifier devant un comité de la qualité de l'air, où siégeront élus locaux et associations.

Mise en place de zones à circulation restreinte. Objectif : aller plus vite pour déclencher une procédure qui n'a été mise en place que trois fois depuis 1997. Autres mesure annoncée mardi matin par Ségolène Royal : la mise en place de zones à circulation restreinte dans les grandes villes, à savoir des zones où seules les voitures les plus propres pourront circuler. Une mesure qui sera expérimentée à Grenoble et à Strasbourg dans les jours à venir.

Par ailleurs, une aide de 1.000 euros pourra être accordée aux foyers qui veulent changer leur vieux système de chauffage. Pour rappel, le chauffage des particuliers est responsable de plus d'un quart de la pollution dans les grandes villes.