Ségolène Royal sur la COP21 : "Nous voulons un accord ambitieux, contraignant et universel"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invitée dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/I-Télé, la ministre de l’Ecologie a indiqué que si un accord à l'issue de la conférence climat est possible, son succès n'est pas garanti. 

INTERVIEW

"L'histoire n'a jamais vu et ne reverra sans doute jamais un tel moment". Alors que la COP21 s'ouvre dimanche au Bourget, Ségolène Royal salue la nature "historique" de l'événement. Invitée du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/I-Télé, la ministre de l'Ecologie assure que "le succès est à portée de main", tout en soulignant qu'il y a un risque que l'accord "ne soit pas à la hauteur des enjeux".

"Un accord ambitieux, contraignant et universel". "Il y aura un accord, c'est évident. Mais il n'est pas encore définitif sur le plan de l'exigence et sur le plan de l'ambition, et donc c'est tout le travail qui va commencer", affirme la ministre. Pour Ségolène Royal, le succès est conditionné à "la force de l'impulsion que vont donner les chefs d'états". Elle veut en tout cas éviter de se prononcer sur un éventuel échec pour ne pas "démobiliser les acteurs" de la conférence climat.

Lien entre conflit et dérèglement climatique. Dans le contexte actuel, cet accord est d'autant plus urgent pour la ministre de l'Ecologie. Si elle veut éviter d'associer la conférence climat avec le terrorisme, Ségolène Royal explique qu'il y a "un lien très étroit entre le dérèglement climatique et la déstabilisation des pays". Avant d'ajouter : "Par conséquent le combat est le même, c'est celui pour la paix".