Sarkozy ironise sur la "campagne pro-européenne" promise par Juppé

  • A
  • A
Sarkozy ironise sur la "campagne pro-européenne" promise par Juppé
@ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

La primaire de la droite est prévue les 20 et 27 novembre. Nicolas Sarkozy pourrait se déclarer officiellement candidat à la fin de l'été.

Nicolas Sarkozy a ironisé mardi, dans un entretien au Monde, sur la campagne "pro-européenne" que compte mener Alain Juppé, son concurrent pour la primaire à droite en vue de la présidentielle 2017.

Référence gaulliste. "Je ne sais pas ce que ça veut dire, une campagne 'pro-européenne'" telle qu'a promis de mener Alain Juppé, a déclaré Nicolas Sarkozy au Monde. "Si c'est pour rester assis sur sa chaise et crier 'Europe ! Europe ! Europe !', ne comptez pas sur moi. Ce qui compte, c'est de mettre du contenu et du concret. C'est bien ce que j'essaye de faire", a-t-il poursuivi, dans une référence à une célèbre formule du général De Gaulle prononcée en 1965 ("on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant 'l'Europe, l'Europe, l'Europe', mais ça n'aboutit à rien").

Pique contre Le Maire. Quant à Bruno Le Maire, qui a critiqué le traité de Lisbonne signé sous sa présidence en 2008, "il a dû oublier que, lors de la campagne présidentielle de 2007, j'avais précisément annoncé que je ne ferais pas de référendum. Ce n'est donc pas au moment du traité de Lisbonne que l'Europe a rompu le lien avec les peuples", a lancé Nicolas Sarkozy.