Sarkozy et la théorie du vote caché

  • A
  • A
Sarkozy et la théorie du vote caché
Tous les électeurs de Nicolas Sarkozy n'oseraient pas se dévoiler aux sondeurs.@ storybox / Marie Etchegoyen
Partagez sur :

D'après le clan du président-candidat, ses électeurs n'osent pas tous se dévoiler.

C'est la théorie qui prévaut dans l'entourage de Nicolas Sarkozy pour expliquer ses mauvais sondages. Pour le camp du président-candidat, satisfait de voir les courbes d'intentions de vote des deux favoris se croiser, si la cote de Nicolas Sarkozy n'est pas bonne, "c'est parce que les partisans du président n'osent pas tous se dévoiler", selon les informations du Buzz politique d'Europe 1.

En cause notamment : l'hostilité supposée des médias à l'égard du chef de l'Etat. Le vote Sarkozy serait donc "honteux" et les sondés n'oseraient pas l'avouer lors des enquêtes. "Il y a aujourd'hui un vote Sarkozy caché", "qui n'est plus, comme avant, sur le FN, mais bien plutôt sur le président", a confié l'entourage du candidat lors de sa venue sur Europe 1 mercredi.

"Image négative" dans la presse

Et Nicolas Sarkozy lui-même affirme que lorsqu'il se déplace sur le terrain, de plus en plus de gens viennent lui dire leur "exaspération de l'image négative qui serait donnée de lui dans la presse". Avec les médias, le président-candidat entretient des relations ambigües ces jours-ci, à mi-chemin entre séduction et agressivité vis-à-vis des journalistes qui le suivent.

Jeudi, lors d'un déplacement dans la Marne, à un journaliste de LCI qui l'interrogeait sur les gaz lacrymogènes employés contre les ouvriers de Florange venus manifester devant son QG de campagne, Nicolas Sarkozy a ainsi rétorqué : "qu'est-ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites ? Eh couillon, va !". Avant d'ajouter, dans un sourire, un "pardon !", posant une main qui se voulait amicale sur l'épaule du journaliste.