"Sarkozy est un des problèmes de la France"

  • A
  • A
"Sarkozy est un des problèmes de la France"
@ EUROPE1
Partagez sur :

Pour Dominique de Villepin "personne n'exerce, en France, la responsabilité de président".

"C’est un nouvel exemple du dialogue de sourds". Dominique de Villepin a dénoncé, dimanche dans le Grand Rendez-vous sur Europe 1, l’absence de négociations entre le gouvernement et les syndicats autour du projet de réforme des retraites, au lendemain de la journée de mobilisation au bilan mitigé. "C'est une victoire gouvernementale à la Pyrrhus", a-t-il déclaré.

Un réforme oui, mais pas celle-ci

Pour l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, il y a aujourd’hui "une formidable frustration et beaucoup d’amertume à la sortie de ce conflit social". Toutefois, Dominique de Villepin a souligné la nécessité de mettre en place une réforme du système des retraites. "Tenir bon sur la réforme était une bonne chose, mais pas sur la réforme telle qu’elle est", a-t-il précisé, ajoutant que Nicolas Sarkozy "est vainqueur dans sa tête. Et c’est une très mauvaise chose pour lui".

Sarkozy, "une parenthèse à refermer"

Au sujet de sa relation "difficile" avec Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin s'est dit "déçu" par le chef de l'Etat. "L’homme que j’ai connu vaut mieux que cela. Il n’a pas atterri depuis qu’il est à l’Elysée", a-t-il estimé, dénonçant une absence de prise avec la réalité.

"Quand Nicolas Sarkozy se lève le matin, est-ce qu’il se pose la question de l’intérêt général ou la question de l’intérêt de l’UMP ou de son intérêt personnel ?", s'est interrogé Dominique de Villepin, qualifiant le mandat du Président de "parenthèse politique qui doit être refermée".

"Nicolas Sarkozy est aujourd'hui un des problèmes de la France":

Lever le secret-défense

Le fondateur du mouvement "République solidaire" s’est également exprimé sur la plainte pour diffamation que va déposer Claude Guéant contre le site Médiapart qui l’accuse de piloter des opérations illégales de surveillance des journalistes.

"Je ne comprends pas la démarche d’un secrétaire général qui porte plainte alors qu'il n'y a pas moyen de faire la lumière", a déclaré Dominique de Villepin, "qu’il [Claude Guéant, NDLR] porte plainte, mais qu’on donne les moyens à la justice et aux médias de faire toute la lumière sur cette affaire", a-t-il souligné.

"Levons le secret-défense", a proposé Dominique de Villepin :

Le spectacle du remaniement

Au sujet du remaniement ministériel, Dominique de Villepin a dénoncé "une compétition ministérielle, pour choisir un Premier ministre, qui s'étale depuis 4 mois au vu et au su de tout le monde". Il estime que François Fillon "s'émancipe", mais reproche à Nicolas Sarkozy de ne pas avoir laissé le Premier ministre assurer son rôle. "Nicolas Sarkozy, en voulant s’arroger l’ensemble des pouvoirs, a troqué sa fonction de Président pour celle de Premier ministre", a-t-il déclaré.

"Personne n'exerce, aujourd'hui en France, la responsabilité de président de la République" :