Sarkozy (aussi) a critiqué son prédécesseur

  • A
  • A
Sarkozy (aussi) a critiqué son prédécesseur
@ CAPTURE ECRAN LCI
Partagez sur :

VOUS VOUS SOUVENEZ ? - En 2009, il taclait "un roi fainéant". Un certain Hollande s'offusquait.

Une phrase qui fait polémique. François Fillon et plusieurs anciens ministres UMP ont déploré dimanche le trait d'humour de François Hollande sur son prédécesseur Nicolas Sarkozy, jugeant la petite phrase "déplacée" et "inélégante". Samedi, alors qu’il arpentait les allées du salon de l’Agriculture, l'actuel président avait été apostrophé par une fillette : "ah mais j'ai jamais vu, Nicolas Sarkozy ...", le chef de l’Etat, dans un sourire, lui avait alors répondu : "Bah, tu ne le verras plus !", suscitant des éclats de rire dans le cortège présidentiel.

Pour l'UMP, on ne critique pas son prédécesseur. Des figures de l'UMP se sont offusquées dimanche de cette boutade, arguant notamment d'une pratique qui voudrait que le président en exercice ne critique pas son prédécesseur. "Il y a une tradition de la Ve République. Une fois que le président de la République est élu, il est entièrement consacré à sa fonction", et ne "refait pas le match" de l'élection, a fait valoir Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne porte-parole du candidat Sarkozy, dimanche, sur Europe 1.  "C’est un dérapage, cela n’a pas sa place dans la bouche d’un président de la République", a-t-elle encore asséné. "Ce n'est pas bien de parler de son prédécesseur de cette manière", a renchéri François Fillon, dimanche soir, sur TF1.

Mais Sarkozy l'avait fait. L'UMP semble l'avoir oublié. Mais Nicolas Sarkozy avait pratiqué le "Chirac Bashing", s'autorisant de violentes critiques à l'égard de son prédécesseur, notamment sur sa conception du pouvoir. On en trouve une parfaite illustration, le 7 janvier 2009, lors des voeux à l'Elysée aux parlementaires et aux conseillers de Paris. Nicolas Sarkozy avait alors repris à son compte l’expression d’"omniprésident" souvent utilisée par l’opposition pour le critiquer, la préférant à celle de "roi fainéant". "On dit omniprésident. Je préfère plutôt qu’on dise ça plutôt que roi fainéant. On en a connu", glissait dans un sourire le chef de l'Etat, sans toutefois citer de noms. Mais tout le monde avait compris que "le roi fainéant" n'était autre que Jacques Chirac. Nicolas Sarkozy avait alors été la cible de critiques. Parmi elles ...







A l'époque, un certain François Hollande s'offusquait. "Nicolas Sarkozy, dans une formule peu élégante à l'égard de son prédécesseur, a évoqué les rois fainéants pour justifier son activisme présidentiel depuis son élection". L'auteur de ces lignes n'est autre que ... François Hollande. Alors député PS de Tulle, l'actuel président avait fait part de son indignation, le 15 janvier 2009, sur son blog aujourd'hui désactivé.