Robert Ménard sera jugé pour provocation à la haine pour ses propos sur les élèves musulmans

  • A
  • A
Robert Ménard sera jugé pour provocation à la haine pour ses propos sur les élèves musulmans
L'élu proche du FN a fait l'objet d'un renvoi en procès le 24 novembre par le parquet de Paris.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Le maire de Béziers, Robert Ménard sera jugé pour provocation à la haine pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville.

Le maire de Béziers Robert Ménard, proche du FN, sera jugé devant le tribunal correctionnel à Paris pour provocation à la haine, pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville, ont indiqué des sources concordantes.

Procès prévu le 8 mars. L'élu proche du FN a fait l'objet d'un renvoi en procès le 24 novembre par le parquet de Paris, qui avait été saisi par les associations antiracistes Licra et Mrap, a précisé une source judiciaire. Le 5 septembre, il avait déclaré sur LCI : "Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d'enfants musulmans. Evidemment que c'est un problème. Il y a des seuils de tolérance (...)". Selon la Licra, le procès est prévu le 8 mars.

Déjà en 2015. En mai 2015, il avait déjà suscité un tollé en évoquant "64,6%" d'élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers, une estimation basée sur "les chiffres de (la) mairie". Une enquête avait été ouverte pour vérifier l'existence éventuelle de fichiers illégaux à la mairie, avant d'être classée sans suite.