Outing de Philippot dans Closer : "insupportable" pour Le Pen

  • A
  • A
Outing de Philippot dans Closer : "insupportable" pour Le Pen
@ DR
1090 partages

INTERVIEW E1 - La présidente du FN a réagi à la révélation de l'homosexualité de son bras droit, Florian Philippot.

L'INFO. Vendredi, le magazine People Closer a révélé l'homosexualité de Florian Philippot, le vice-président du Front national. Marine Le Pen, présidente du mouvement, a réagi à cette information dans l'émission Mediapolis, qui sera diffusée samedi matin sur Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Florian Philippot va porter plainte contre Closer

>> Voici un extrait de son intervention : "C'est une atteinte très grave aux libertés individuelles. Ce type de comportement est insupportable. Je le dis quand cela touche Florian Philippot comme quand ça touche François Hollande. La vie privée est sacrée."



Révélations sur Philippot : "une atteinte très...par Europe1fr
Philippot 640

"Tout cela est de la faute des magistrats." Pour la patronne du FN, "tout cela est de la faute des magistrats. Car ceux qui sont saisis de procédure pour violation de la vie privée condamnent les journaux à des sommes qui sont dérisoires. Alors que les choses soient claires : à partir du moment où ils vendent je ne sais combien de dizaines de milliers d'exemplaires en plus en violant la vie privée des uns et des autres et qu'ils sont condamnés à payer quelques euros, alors ils continueront car c'est rentable !"

>> LIRE AUSSI - Révélations sur Philippot : la patronne de Closer se justifie

Lors de la révélation de la relation entre Julie Gayet et François Hollande, en janvier 2014, Closer avait vendu 610.000 exemplaires, soit près du double que d'ordinaire selon l'hebdomadaire. Le magazine a été condamné à 15.000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet. Pas assez selon Marine Le Pen : "si ces journaux étaient condamnés dès qu'ils violent la vie privée à verser des amendes qui correspondent à l'argent qu'ils ont engrangé grâce à cette atteinte à la vie privée, alors il ne ferait plus. C'est aussi simple que ça. […] C'est la rentabilité qui, exclusivement, permet à ces journaux ce genre de violation. Si ce n'était plus rentable de le faire, croyez-moi il ne le ferait plus."

>> LIRE AUSSI - Photo de Julie Gayet : deux responsables de Closer condamnés

Sans-titre-3

"Ma famille n'était pas au courant" .En 2011, David-Xavier Weiss (photo) a connu la même mésaventure que Florian Philippot. A l'époque, le Canard enchaîné avait révélé que l'actuel secrétaire national de l'UMP en charge des médias et des nouvelles technologies entretenait une relation avec un ancien ministre. Il a témoigné vendredi matin sur Europe 1 : "je l'ai très mal vécu, ma famille n'était pas au courant. C'est quelque chose que l'on veut réserver à ses proches. Moi je ne voulais pas en parler publiquement. Je comprends tout à fait Florian Philippot quand il refusait d'en parler".

La classe politique dénonce. Marine Le Pen n'est pas la seule à se montrer révoltée par la publication de Closer. Nombre de responsables de la classe politique ont eux aussi fait part de leur colère, notamment sur Twitter :