Dominique Reynié : "Le front républicain est une erreur historique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Dominique Reynié, candidat de droite en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, était l'invité d'Europe 1, au lendemain du 1er tour des élections régionales.

INTERVIEW

En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées le candidat Les Républicains, Dominique Reynié, est arrivé troisième avec 18,8 % des voix, derrière le PS mené par Carole Delga, à 24,4% et le FN, en tête avec 31,8%. Pour lui, il n'est pas question de faire jouer le front républicain face au frontiste Louis Aliot. Il était l'invité d'Europe Midi lundi.

"Le PS a tort de se retirer". Pour le candidat de la droite en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, "le front républicain était une erreur de historique". Selon lui, le PS a tort de se retirer dans les régions PACA et Nord-Pas-de-Calais. "Il faut que chacun tienne se position. François Hollande a reçu cinq fois à l'Elysée Madame Le Pen. Ou bien on la reçoit à l'Elysée et on dit que c'est un parti comme les autres, ou bien on le tient à l’extérieur et on peut être dans ce genre d'émotion collective", a-t-il estimé.

"Marine Le Pen arriverait en loque à la présidentielle".L'arrivée du FN en tête en PACA et en Nord-Pas-de-Calais, un événement ordinaire ? "Si les électeurs veulent que ce parti gouverne dans leur région, que ce parti gouverne dans leur région. J'aurais très envie de voir Madame Le Pen s'occuper de la fusion de deux régions, négocier avec les syndicats... Je la verrais bien arriver à la présidentielle en loque. Parce qu'à part les grands discours, ces gens-là ne savent pas ce qu'il faut faire une fois qu'ils sont aux responsabilités"; juge Dominique Reynié.

"Jean-Michel Baylet possède toute la presse écrite de la région". Quant aux résultats du premier tour dans sa région : "C'est une déception mais pas un échec, commente Dominique Reynié. Nous avons mené des élections dans un contexte étrange. Tout l'épisode sur les migrants et le drame du 13 novembre ont été un choc et ont propagé diverses peurs." De là à expliquer son retard derrière le PS de cinq points ? "Il faut aussi voir ce que c'est que cette région, justifie Dominique Reynié. Vous savez bien que Jean-Michel Baylet, qui est un acteur politique majeur, possède toute la presse écrite. Ça joue un rôle important. Je suis dans une région où il n'y a pas un journal qui n'appartient pas à un allié politique de Madame Delga. "

>> Tous les résultats des élections régionales 2015