Rama Yade, candidate à la présidentielle ? Ça se précise...

  • A
  • A
Rama Yade, candidate à la présidentielle ? Ça se précise...
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Rama Yade doit officialiser jeudi au 20H de TF1 sa candidature pour 2017. En attendant, elle a lancé son site de campagne : "La France qui ose". 

Il a été lancé en toute discrétion jeudi matin. "La France qui ose" : c'est le nom du tout nouveau site de Rama Yade qui accompagne l'officialisation de sa candidature à la présidentielle de 2017. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, qui a été exclue du Parti radical en mars, doit l'annoncer sur le plateau de TF1 jeudi soir, selon une information du Parisien qu'Europe 1 est en mesure de confirmer. La mise en ligne de "La France qui ose" lève le voile sur les ambitions présidentielles de Rama Yade. 

"Merci ! Rama". Le nom de domaine www.lafrancequiose.com a été déposé dès le 28 mars dernier par un certain Rodolphe Dejour, qui est membre de l'équipe d'"Allons Enfants", le think tank créé par Rama Yade en 2011. Le site a, lui, été mis en ligne jeudi matin, selon nos informations.

Sur un fond noir au design léché, s'affiche le sourire éclatant de Rama Yade. Et cette première phrase : "Ils ne sont pas le recours, le recours, c'est vous : le peuple français". Et à la fin du texte, ce logo, "la France qui ose" accompagné de trois barres aux couleurs du drapeau français. Le message est donc clair sur sur les intentions de l'ex-ministre. Le texte se conclut par un abonnement à une newsletter. Lorsqu'on s'y abonne, on reçoit ce court message : "Merci !" Signé : Rama. Un compte Twitter a aussi été lancé.

logo640

Comme un air de Macron. S'il n'y a pas encore d'onglets sur le site, un long message accompagne la photo de Rama Yade. "L'élection de 2017 ne sera comme aucune autre, elle ne peut l'être", est-il écrit. S'il n'est pas encore question de programme, Rama Yade livre ici une véritable déclaration d'intention. Elle veut "mobiliser des Français pour une société de l'innovation". Un message qui rappelle le positionnement d'Emmanuel Macron avec son mouvement "En Marche !". L'ancienne conseillère régionale souhaite "libérer l'initiative, la créativité, abattre les monopoles privés dirigés par la même oligarchie qui se refile des postes" ou encore "mobiliser la société civile". 

"Tout sera annoncé ce soir". Contacté par Europe 1, l'entourage de Rama Yade confirme sans vouloir en dire plus : "Je ne peux rien vous dire mais vous avez bien compris..." "Tout sera annoncé ce soir", explique-t-on. La future candidate doit rédiger un tweet dans l'après-midi pour annoncer sa participation au journal de TF1.

"Ça en énerve plus d'un cette candidature ". Mais cette candidature fait déjà grincer des dents. "Ça en énerve plus d'un !", confie ainsi un ancien compagnon de route de Rama Yade. "Elle doit se dire que c'est sa dernière cartouche mais c'est un électron libre qui utilise les autres, et qui n'a pas beaucoup de fidèles autour d'elle", tacle t-il. "C'est encore un mouvement citoyen qui ne va pas rassembler", poursuit-il. "Et en plus, on est même pas sûr qu'elle ait les 500 parrainages ! Bref, si ça l'amuse..."