Qui est Françoise Nyssen, la nouvelle ministre de la Culture ?

  • A
  • A
Qui est Françoise Nyssen, la nouvelle ministre de la Culture ?
Française Hyssen née en Belgique en 1951, Françoise Nyssen est l'éditrice de trois Prix Goncourt.@ AFP
Partagez sur :

La co-directrice de la maison d'éditions Actes Sud a été nommée mercredi ministre de la Culture. Elle remplace Audrey Azoulay, l'ancienne directrice du CNC, qui occupait le poste depuis le 11 février 2016.

PORTRAIT EXPRESS

#SON ETAT CIVIL

Date et lieu de naissance :  Françoise Nyssen est née à Etterbeek, en Belgique en 1951. Elle a 66 ans.

Situation familiale : Elle est la fille d'Hubert Nyssen, le fondateur de la maison d'édition Actes sud et d'une mère kinésithérapeute. Elle a également été élevée par son beau-père, le généticien René Thomas. Aujourd'hui, elle est mariée à Jean-Paul Capitani, ancien ingénieur agronome avec qui elle dirige Actes Sud. Elle est la mère de quatre enfants dont Antoine, son dernier, un enfant surdoué, décédé en 2012.  

Signe particulier : Après le suicide d'Antoine, à l'âge de 18 ans, "il avait décidé d'arrêter de vivre" avait alors confiée Françoise Nyssen, elle fonde en 2014 avec son mari , une "école de la réalité", "l'école du Domaine du possible", un établissement alternatif, qui s'appuie sur 'l'expression libre des enfants" et le "tâtonnement expérimental".

#SES COMPETENCES

Son cursus scolaire : Après trois ans au lycée français de Bruxelles, Françoise Nyssen étudie la biologie moléculaire et l'urbanisme. Elle est licenciée et agrégée en sciences et diplômée de l'Institut supérieur d'urbanisme et de rénovation urbaine.

Son expérience politique : Si Françoise Nyssen est une femme engagée - elle a notamment milité pour un "urbanisme harmonieux" à Bruxelles, dans les années 1970 - on ne lui connaît aucun engagement politique.

Son expérience professionnelle : Françoise Nyssen a d’abord travaillé au Centre d'études et de recherche urbaines, en tant que chercheur de 1976 à 1979, puis à la direction de l'architecture du Centre de 1979 à 1980.

Au début des années 1980, elle change de voie et rejoint les éditions Actes Sud fondées en 1978. Avec son père, elle a su développer avec brio cette "petite" maison d'éditions, en misant sur les "découvertes". C'est aujourd'hui l'un des fleurons de l'édition française.

Elle a notamment publié les polars suédois "Millénium" et un autre succès international : "Le Charme discret de l'intestin". Trois de ses auteurs ont également obtenu le prix Goncourt et deux sont lauréats d'un prix Nobel de littérature.  

# PLUS ET MOINS

Ses atouts. C'est une femme d'affaires et de culture. Férue de littérature, elle s'intéresse également au théâtre - elle édite des pièces - et au cinéma. Elle a été présidente de la commission de soutien au scénario de projets de films de long métrage du Centre national du cinéma et de l'image animée.  

L'éditrice est également passionnée de musique : elle est un des membres fondateurs de l'Association culturelle du Méjan, dont l'objet est d'organiser des concerts, des expositions, des rencontres littéraires et cinématographiques au Passage du Méjan à Arles.

En 1991, Françoise Nyssen a reçu le prix Veuve Clicquot de la femme d'affaires de l'année. Elle est par ailleurs officier de la Légion d'honneur et commandeur des Arts et des Lettres.

Ses points faibles. Est-ce un point fort ou un point faible ? Françoise Nyssen n'est en tout cas pas rodée à la politique. "Je vous demande beaucoup d'indulgence", a déclaré la nouvelle ministre en prenant ses fonctions rue de Valois Elle a rappelé qu'elle avait peu d'expérience de la politique mais a promis de se mettre en Marche!, lors de la passation avec Audrey Azoulay, à qui elle succède. "Je vais travailler à enchanter la vie des citoyens".

#SES RESEAUX

La ministre de la Culture peut se targuer d'avoir un carnet d'adresses bien rempli dans le domaine de l'édition et de la littérature française et internationale. Elle compte parmi ses amis l'auteure à succès Nancy Huston, les écrivains Alice Ferney, Jérôme Ferrari, Paul Auster ou encore l'essayiste et pionnier de l'agro-écologie Pierre Rabhi.

Elle devrait effectuer ses premiers pas en tant que ministre de la Culture lors du festival de Cannes, qui s'est ouvert mercredi. Réagissant à sa nomination, le président du festival, Pierre Lescure, a écrit sur son compte twitter: "Françoise Nyssen, ministre de la Culture... Quel bon choix, quelle bonne nouvelle pour ce ministère!".

#CE QU’ELLE PENSE DE MACRON

Le 6 mai, lors de l'entre-deux-tours de la présidentielle, Françoise Nyssen avait publié une tribune sur le site du magazine ActuaLitté. Elle y expliquait qu'elle voterait avec " détermination et joie pour Emmanuel Macron". "On a vu que lorsque l’extrême droite arrive au pouvoir ces libertés (de publier des auteurs de tous les pays) sont remises en cause. Avec Emmanuel Macron qui a mis la culture en première position de son programme, on pourra continuer", avait-elle alors assuré.