Marine Le Pen conteste son retrait de permis et oublie de payer son avocat

  • A
  • A
Marine Le Pen conteste son retrait de permis et oublie de payer son avocat
@ REUTERS
Partagez sur :

REBELLE - La présidente du FN a engagé une procédure judiciaire pour récupérer son permis de conduire. Mais son avocat n'a jamais été payé.

L’INFO. L’histoire, révélée mercredi par Le Canard enchaîné, commence en 2012. Après avoir grillé un feu rouge, Marine Le Pen se voit privée de son permis de conduire. La raison : la présidente du FN avait précédemment perdu l'essentiel de ses points après diverses infractions, notamment des excès de vitesse. Raison pour laquelle elle prône la suppression des radars, qu’elle assimile à un "impôt supplémentaire" déguisé en "lutte pour préserver des vies" ?

>> A LIRE AUSSI - Six mois après, quel bilan pour les mairies FN ?

Une dette de 3.000 euros. Mécontente de la décision, Marine Le Pen a décidé, en janvier 2013, d’engager une procédure judiciaire pour contester cette annulation. Selon le journal satirique, la patronne du parti d’extrême-droite a, dans cette optique, sollicité le cabinet d’avocats parisiens Dufour et Associés. Qui, selon le Canard, n'a jamais été payé pour le travail accompli et a donc saisi le bâtonnier du barreau de Paris pour réclamer son dû, qui se monte à 3.000 euros.

Convoquée par la justice, mais absente. Mais Marine Le Pen, qui ne s’est pas déplacée devant le bâtonnier malgré sa convocation en mai dernier, n’en démord pas : elle ne paiera pas car l’avocat qui s’était occupée de l’affaire a depuis quitté le cabinet. Et donc elle ne se sent tenue de s'acquitter des honoraires. Une explication qui n’a pas convaincu la justice, bien décidée à la faire payer son dû.

>> A LIRE AUSSI - Le Pen : "mon objectif est d’arriver au pouvoir"