Présidentielle : que faire si vous avez été radié des listes électorales ?

  • A
  • A
Présidentielle : que faire si vous avez été radié des listes électorales ?
Certains électeurs ont pu voter in extremis après plusieurs heures de démarches (image d'illustration) @ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Cette décision peut être contestée auprès du tribunal d'instance le jour-même du scrutin pour que l'électeur récupère son droit de vote immédiatement.

Ils étaient 17.000 à Strasbourg, plus de 500 à La Queue-en-Brie, dans le Val-de-Marne, et une centaine à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, à se présenter à leur bureau de vote habituel dimanche pour voter au premier tour de l'élection présidentielle. Mais au moment de se glisser leur bulletin dans l'urne, on leur a signifié qu'ils avaient été radiés des listes électorales. Que s'est-il passé ? Comment y remédier si vous êtes dans cette situation ?

Radié sans en avoir été informé. Selon l'article R7 du Code électoral, sont radiés d'office des listes les électeurs décédés, ceux dont la radiation a été ordonnée par l'INSEE (parce que l'électeur est inscrit sur une autre liste), ou encore ceux qui ont déménagé sans en faire la déclaration auprès de leur mairie. C'est dans cette dernière situation que s'est retrouvée la majeure partie des électeurs déboutés dimanche.

Des cartes d'électeurs ont été envoyées et sont revenues avec la mention "n'habite plus à cette adresse", a expliqué dimanche à France Bleu Alsace l'adjoint au maire de Strasbourg en charge des questions électorales. Des notifications de radiations ont également été envoyées aux mêmes adresses et sont revenues. C'est sur la base de ces informations que 17.000 personnes ont été radiées des listes électorales dressées pour les élections départementales de 2015.

S'adresser au tribunal d'instance. Cette radiation n'est pas définitive et peut être contestée le jour-même du scrutin (en vertu de l'article L.33-1 du Code électoral). Pour cela, les électeurs doivent se rendre au tribunal d'instance dont dépend leur ville et qui tient une permanence les jours électoraux. Le juge doit alors examiner le dossier de l'électeur et établir si la radiation est justifiée ou non.

Erreur administrative. Si l'électeur a été victime d'une erreur administrative, il doit récupérer le courrier lui notifiant sa radiation puis se présenter avec un justificatif de domicile et une lettre expliquant sa situation au juge de permanence. À l'issue de cette procédure express, les citoyens peuvent récupérer leur droit de vote. C'est le cas de Magalie, une habitante d'Asnières-sur-Seine qui a pu aller voter après sept heures de démarches, comme elle le raconte sur Twitter.



Déménagement non signalé. Mais s'il s'agit d'un déménagement qui n'a pas été signalé, même si le nouveau domicile est toujours dans la même ville, le citoyen ne pourra pas voter avant 2018, d'après rue89, le temps que sa réinscription sur la bonne liste soit effective. 

Consulter les listes électorales pour éviter une déconvenue. Les électeurs qui n'ont pas voté au premier tour, mais qui voudraient le faire au second peuvent consulter les listes électorales de leur commune soit directement à la mairie, soit par envoi de courrier (facturé 0,18 euro par page) ou sur CD (2,75 euros). Il pourra alors déposer un recours entre les deux tours si la radiation est indue.