Pour se dédiaboliser, le FN mise sur les femmes

  • A
  • A
Pour se dédiaboliser, le FN mise sur les femmes
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

DEDIABOLISATION - De plus en plus de femmes votent Front national. Le parti d’extrême-droite le sait et s'en sert pour redorer son image. 

Lors de la dernière élection présidentielle, plus d’une personne sur deux qui a voté pour Marine Le Pen était une femme (50,3% de l’électorat très exactement). Une tendance qu’on observe aussi chez les plus jeunes. Le parti frontiste l’a bien intégré et s’en sert pour son opération de dédiabolisation.

La nouvelle image du FN séduit les jeunes. Eve a 18 ans. Etudiante en droit et issue d’une famille plutôt à gauche, elle vient juste de prendre sa carte au FN. C'est le renouvellement de l'image du Front qui l’a incité à franchir le pas. Grâce à Marine Le Pen, le côté macho et patriarcal du parti d’extrême droite appartient désormais au passé.

Marine, une belle vitrine. N’oublions pas non plus une chose très rare en politique : c’est une femme qui est à la tête du parti. C’est la touche de modernité qui cache un projet toujours aussi conservateur, voire antiféministe. "Ce positionnement peut apparaître ambigu mais cette stratégie se révèle payante", affirme Julia Mouzon, la présidente de l’entreprise "Femmes et pouvoir".

Une stratégie mûrement réfléchie. Il y a deux ans, Marine Le Pen avait refusé de s’afficher avec la Manif pour tous contre le mariage homosexuel pour mieux soigner ce côté moderne. En fait, pour espérer un jour accéder au pouvoir, Marine Le Pen sait qu’elle devra ratisser le plus large possible, des jeunes aux plus âgés, en passant bien sûr par les femmes. 

>> LIRE AUSSI - Marine Le Pen compare sa famille aux Bush et aux Kennedy

>> LIRE AUSSI - A New York, Marine Le Pen au milieu des puissants

>> LIRE AUSSI - FN : Marion Maréchal-Le Pen, la véritable héritière ?