Pour Nicolas Sarkozy, il n'est "pas raisonnable" d’interdire les manifestations

  • A
  • A
Pour Nicolas Sarkozy, il n'est "pas raisonnable" d’interdire les manifestations
@ John MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

L’ancien chef de l’Etat a critiqué la menace du gouvernement d’interdire la manifestation de jeudi. En préconisant d’engager la responsabilité civile des syndicats. 

Alors que le gouvernement menace depuis plusieurs jours d’interdire la manifestation contre la loi Travail prévue jeudi à Paris, Nicolas Sarkozy est entré dans la controverse jeudi. Depuis Berlin, où il a déjeuné avec Angela Merkel, l’ancien président de la République n’a pas manqué l’occasion de critiquer la position de l’exécutif, qui plaide pour un rassemblement statique plutôt qu’un défilé. "Je ne crois pas que ce soit raisonnable qu’un gouvernement républicain décide dans un pays comme le nôtre d’interdire des manifestations", a déclaré le président des Républicains au micro d’Europe 1.

"Naturellement, (il faut) interdire des manifestations lorsque c’est le fait de groupuscules dangereux et violents", a précisé Nicolas Sarkozy. "S’agissants des syndicats, je pense que ce n’est pas raisonnable, de leur dire qu’on les interdit de manifester", a-t-il insisté.

"Engager leur responsabilité civile". Mais l’ancien président de la République ne donne toutefois pas un blanc-seing aux syndicats. "En revanche, à partir du moment où les syndicats prennent l’initiative de l’organisation d’une manifestation, ils doivent en assumer les conséquences et notamment les conséquences financières, s’il y a des dégâts", a-t-il estimé. "Et il faut alors engager leur responsabilité civile. Quand après une manifestation organisée et voulue par la CGT, on casse un hôpital, eh bien c’est la CGT qui doit en assumer les responsabilités financières", a cité pour l’exemple Nicolas Sarkozy, en référence aux vitres cassées de l’hôpital Necker en marge de la manifestation du 14 juin dernier.

Et d’insister, pour conclure : "Il me semble beaucoup plus opportun d’engager la responsabilité civile et financière des organisateurs des manifestations plutôt que d’interdire des manifestations, en 2016, en France".   


Sarkozy : "pas raisonnable" d’interdire les...par Europe1fr