Policier blessé : Taubira envisage des escortes systématiques pour certains détenus en permission

  • A
  • A
Policier blessé : Taubira envisage des escortes systématiques pour certains détenus en permission
Partagez sur :

La ministre de la Justice s'est exprimée après la fusillade en Seine-Saint-Denis, où un policier a été grièvement blessé par un braqueur évadé de prison pendant une permission. 

Christiane Taubira a déclaré mardi qu'elle envisageait de mettre en place "systématiquement" des "escortes" pour certains détenus en permission. Cette déclaration de la ministre de la Justice intervient au lendemain de la fusillade à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, dans laquelle un policier a été grièvement blessé par un braqueur évadé de prison à la faveur d'une sortie. Le tireur, qui a succombé à ses blessures, était un détenu n'ayant pas réintégré son établissement pénitentiaire après une permission de sortie pour démarches familiales.

Vers une modification des textes de loi ? "J'ai commandé un examen précis" des textes de loi "pour savoir s'il y a lieu de les modifier de façon à permettre par exemple à imposer systématiquement une escorte pour certains détenus, y compris pour ces motifs de maladie grave ou de formalité administrative suite à un décès", a expliqué la ministre de la Justice à la presse à l'Assemblée nationale.

Polémique sur le cas du détenu en cavale. La polémique avait enflé dès lundi sur le cas de ce détenu, en cavale depuis qu'il n'était pas rentré d'une permission. Des syndicats de policiers ont appelé la ministre de la Justice à rendre "des comptes". Le député Les Républicains Xavier Bertrand lui a aussi demandé de "s'expliquer sur ce qui a été fait depuis les derniers incidents de ce genre". "Les interrogations sont légitimes et j'ai commandé, dès hier, un rapport précis sur ce qui s'est passé", a répondu Christiane Taubira mardi dans un communiqué.