Closer condamné : "une décision raisonnable" pour Philippot

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le vice-président du Front national était l'invité d'Europe 1 lundi matin. 

L'INFO. Alors que le froid règne sur toute la France, 1.600 migrants attendant d'être logés à Calais. Florian Philippot, vice-président du Front national, invité lundi matin d'Europe 1, a rappelé que "des gens qui souffrent du froid dans la rue, il y en a beaucoup. Il y a un problème d'hébergement d'urgence du fait d'une directive européenne de 2003 qui fait que les migrants en attente de traitement de leurs dossiers doivent être obligatoirement logés aux frais de l'Etat."

>> LIRE AUSSI - Migrants de Calais : "cet hiver, c'est l'inconnue"

"Cela crée des drames humanitaires, humains et sociaux". Envisage-t-il une préférence nationale pour les SDF, au détriment des migrants ? "Non, mais cela veut dire qu'"il faut mettre fin aux incitations à l'immigration clandestine – notamment l'hébergement d'urgence aux frais de l'Etat – car cela fait un appel d'air. Cela appelle de nouveaux demandeurs d'asiles. Et plus cela crée des drames humanitaires, humains et sociaux. Ceux qui n'ont pas compris cette spirale sont dans une démarche naïve ou hypocrite".

Ses propositions, donc : "mettre fin à cette directive européenne qui oblige à loger les demandeurs d'asile et avoir une politique du logement pour nos SDF, auxquels on ne pense pas beaucoup."



Philippot veut "mettre fin aux incitations à l...par Europe1fr

"On protège encore la vie privée en France". Quant à la condamnation de Closer à son profit, le bras droit de Marine Le Pen s'en félicite : "C'est une décision raisonnable, qui démontre que l'on protège encore la vie privée en France. Il faut que ces magazines qui ne sont là que pour engraisser des actionnaires et faire du fric en utilisant les moyens les plus immoraux soient dissuadés de le faire. C'est terrible d'aller vers cette américanisation où l'on confond vie privée et vie publique. Je ne crois pas que ce soit ce que souhaitent les Français."

>> LIRE AUSSI - "Outing" de Philippot : Closer condamné pour "atteinte à la vie privée"

"Nous aurons des candidats partout" aux départementales. Interrogé par ailleurs sur la volonté du FN de présenter, pour la première fois, une liste dans chacun des 2068 cantons aux élections départementales de mars prochain, Florian Philippot est optimiste : "bien sûr, on a beaucoup moins de difficulté à en trouver que le PS. Nous aurons des candidats partout, avec comme objectif d'avoir beaucoup plus d'élus que nous n'en avons aujourd'hui (un seul conseiller général, Ndlr). Il est très important d'envoyer ce signal car en 2015, nous mettrons une pression maximale sur le gouvernement."

>> LIRE AUSSI : "Révélations sur Philippot, "une atteinte très grave" pour Le Pen"

L'intégralité de l'entretien en vidéo :



Philippot en a "marre de ces rois fainéants"par Europe1fr