Peillon, l'intellectuel à l'Education

  • A
  • A
Peillon, l'intellectuel à l'Education
@ REUTERS MONTAGE EUROPE 1
Partagez sur :

A 51 ans, Vincent Peillon hérite d'un poste clef, le ministère de l'Education nationale.

Nom : Peillon 
Prénom : Vincent
Date et lieu de naissance : Né le 7 juillet 1960 à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine.

Situation familiale - Vincent Peillon est père de quatre enfants, deux filles, Salomé et Maya, issues de son premier mariage, et deux fils, Elie et Izaak, nés de son union avec sa femme actuelle, la journaliste Nathalie Bensahel.
 

COMPÉTENCES

Ses atouts - Le nouveau ministre de l'Education maîtrise son sujet. Il était responsable éducation et jeunesse dans l'équipe de campagne de François Hollande. Vincent Peillon connaît aussi très bien le monde enseignant puisqu'il a été professeur de philosophie pendant sept ans. C'est donc tout naturellement qu'il s'est imposé rue de Grenelle. Vincent Peillon "connaît l'école par coeur et ça le passionne profondément", note un responsable socialiste.

Ses points faibles - Longtemps, Vincent Peillon a eu la réputation d'être insaisissable, naviguant d'un courant à un autre. Depuis son entrée au PS, il est passé du courant rénovateur "Nouveau parti socialiste" avec Arnaud Montebourg aux soutiens successifs de Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn puis François Hollande. Ses camarades socialistes ont appris à s'en méfier. Son collègue de Bercy, Pierre Moscovici, l'avait d'ailleurs surnommé "Docteur Vincent et Monsieur Peillon".

Ses études - Vincent Peillon est une "tête". Bachelier à 16 ans, il étudie la philosophie à la fac. En 1992, il obtient un doctorat en philosophie à l'université Paris-I avec une thèse sur Merleau-Ponty. 

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Son parcours - Porte-parole du PS de 2000 à 2002, fondateur avec Arnaud Montebourg du Nouveau Parti socialiste, porte-parole de la campagne de Ségolène Royal en 2007, Vincent Peillon a navigué d'un courant à l'autre.  Au congrès de Reims du PS de 2008, c'est encore Ségolène Royal, candidate malheureuse au poste de premier secrétaire, qu'il soutient. Il s'en éloignera ensuite et créera son propre courant, le "rassemblement social, écologique et démocrate".   En 2011, il est favorable à une candidature de Dominique Strauss-Kahn à la présidentielle de 2012 mais rejoindre  finalement François Hollande après les déboires judiciaires de l'ex-patron du FMI.      

Son poids dans la campagne - Vincent Peillon était responsable éducation et jeunesse dans l'équipe de campagne de François Hollande.  Mais il a choisi de ne pas s'installer au QG de François Hollande, pour garder son indépendance.

 

SON DEGRÉ DE COMPATIBILITÉ AVEC HOLLANDE

Son rapport au "boss"- Il s'est considérablement amélioré au fil des années. Chargé du pôle Education dans l'équipe Hollande, Vincent Peillon s'est naturellement imposé pour le poste de ministre de l'Education nationale. Pour autant, François Hollande aura-t-il une confiance totale en lui ? Dans des propos rapportés par l'Express en 2009, François Hollande aurait confié à des amis : "Peillon est un serpent. Avec lui, c'est tout pour sa gueule. Vous verrez, il trahira Royal. Il trahit toujours".

SIGNES DISTINCTIFS

Hobbies - Vincent Peillon a publié plusieurs livres sur l'histoire de la pensée socialiste et républicaine. Par ailleurs, il pratique presque quotidiennement la course à pied.