Patrick Kanner : "On sent un acharnement contre Michel Platini"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

FIFA - Le ministre des Sports a estimé mardi sur Europe 1 que le président de l'UEFA, suspendu de toute activité liée au football pendant huit ans, n'avait "pu se défendre dans de bonnes conditions".

INTERVIEW

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, a regretté mardi sur Europe 1 la suspension de Michel Platini, tout en respectant la décision de la fédération internationale de football. "Je trouvais que Michel Platini était en capacité de remettre de l'ordre au sein de la FIFA", a-t-il expliqué. "Je ne suis pas certain aujourd'hui qu'il puisse encore le faire. Je le regrette parce qu'on sent une forme d'acharnement contre [lui]. Je ne suis pas certain qu'il ait pu se défendre dans de bonnes conditions."

"J'acterai la décision finale". Lundi matin, Michel Platini a été suspendu de toute activité liée au football pendant huit ans par la commission d'éthique de la FIFA. Il est soupçonné d'avoir bénéficié d'un "paiement déloyal" de 1,8 millions d'euros en tant que conseiller technique de Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, lui aussi suspendu. Une sanction que Patrick Kanner a refusé de commenter. "J'acterai la décision finale. Ne me demandez pas de juger un homme encore en procédure", a-t-il simplement déclaré.

"Bienvenu" à l'Euro 2016. Le ministre des Sports a par ailleurs indiqué que Michel Platini n'était "plus un interlocuteur valable pour l'Euro 2016", organisé en France en juin prochain. "Il ne peut l'être tant que la sanction n'est pas levée." Patrick Kanner a cependant glissé qu'à titre personnel, il considérait le président de l'UEFA "bienvenu" pour la compétition. Michel Platini, de son côté, a indiqué lundi qu'il "irait jusqu'au bout" pour "obtenir réparation de l'intégralité du préjudice" dont il se dit victime. L'ancien footballeur a déploré une "véritable mascarade" destinée à le "salir".