Paris : l'équipe Expo 2025 donne de la voix

  • A
  • A
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - L'hypothèse d'une candidature de Paris aux Jeux olympiques a la cote. Mais les partisans d'une Exposition universelle l'année suivante n'en démordent pas.

La possible candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 pourrait-elle contrarier un autre projet, celui d'accueillir l'Exposition universelle 2025 dans la capitale ? En tout cas, entre les deux camps, la guerre médiatique est déclarée. Alors que l'exécutif s'est déclaré favorable à une candidature aux JO, les tenants du projet d'Exposition universelle n'en démordent pas. Ils comptent même frapper un grand coup.

Démonstration de force. Jeudi prochain, l'équipe qui porte la candidature à l'Exposition universelle présentera son projet, un an avant le dépôt de candidature. Une présentation aux allures de démonstration de force. 108 ambassadeurs, des patrons du CAC 40, des grandes entreprises publiques seront mobilisés pour lancer le top départ d’une campagne médiatique qui va durer un an et associer 2.000 municipalités.

Nomination de Pascal Lamy. Le président et le Premier ministre l'ont dit publiquement : ils sont favorables au projet, et ils jouent le jeu en coulisses. L'exécutif s'apprête d'ailleurs à nommer Pascal Lamy, ancien patron de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), pour coordonner le projet au niveau gouvernemental.

Le projet que veut porter la France est novateur, peut être trop... Il ne s'agira pas de faire sortir de terre des pavillons, mais des équipements très axés sur le virtuel et le numérique, qui occuperont surtout des infrastructures existantes comme les gares.

Bataille médiatique. Un projet ambitieux, mais pour lequel il faudra d'abord convaincre 168 pays. Et surtout obtenir l'assentiment des Français. Car dans la bataille médiatique face aux JO, c'est sans aucun doute la voix de l'opinion publique qui comptera le plus.

>> LIRE AUSSI - JO 2024 : Paris allume la flamme

>> LIRE AUSSI - JO 2024 : Hollande favorable à une candidature de Paris

>> LIRE AUSSI - Exposition universelle ou JO : que veut Paris ?