Notre-Dame-des-Landes : "C'est extrêmement passionnel", reconnaît Rugy

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de l'Assemblée nationale a reconnu que la décision que prendra le gouvernement au sujet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sera nécessairement critiquée.

INTERVIEW

C'est un rapport très attendu. Un groupe d'expert doit remettre début décembre au gouvernement ses conclusions sur la situation à Notre-Dame-des-Landes. "Je n'ai pas d'informations particulières la dessus. Je ne veux pas donner l'impression que cela penche dans un sens ou dans un autre", a expliqué jeudi au micro d'Europe 1 François de Rugy, le président de l'Assemblée nationale, et qui a longtemps milité contre la construction du nouvel aéroport.

Un groupe de médiateurs. "Le gouvernement, à la demande du président de la République - c'était son engagement avant l'élection -, a confié à des médiateurs le fait de réactualiser les données, d'éclairer la décision avec des données les plus objectives possibles", rappelle l'ancien écologiste. "Aujourd'hui, en Loire-Atlantique où je suis élu, je sais que c'est extrêmement passionnel, du côté des partisans comme des opposants c'est très difficile de parler des chiffres, de la réalité. Cela va être fait. Le gouvernement prendra une décision qui sera forcément critiquée d'un côté ou de l'autre. Mais ce qui est sûr, c'est que l'on ne peut plus continuer dans la non-décision et le fait de donner l'impression que ça va se faire, mais que l'on retarde les choses, comme ça a été le cas pendant cinq ans", conclut-il.