Non cumul des mandats : Ravier (FN) choisit le Sénat plutôt que la mairie

  • A
  • A
Non cumul des mandats : Ravier (FN) choisit le Sénat plutôt que la mairie
Stéphane Ravier a indiqué vendredi avoir démissionné de son mandat de maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille.@ AFP
Partagez sur :

Le sénateur FN des Bouches-du-Rhône affirme que pour "être entendu" et "défendre Marseille", il faut être présent sur Paris. 

Le sénateur FN des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier a indiqué vendredi avoir démissionné de son mandat de maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille pour se conformer à la loi sur le non cumul des mandats. "L'expérience de ces trois années (de mandat de maire, NDLR) m'a montré que pour défendre Marseille, il faut faire un petit crochet par Paris", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à la mairie de secteur.

La "caisse de résonance" parisienne. "C'est là que l'on peut être entendu, qu'il y a une caisse de résonance", a-t-il affirmé, assurant que la conquête de la mairie centrale de Marseille lors des prochaines élections municipales restait son principal objectif. "C'est quand même au Vieux-Port (lieu de la mairie centrale, NDLR) que les décisions se prennent", explique l'élu, qui reproche régulièrement à la mairie centrale de n'accorder que peu de marge de manœuvre politique et financière aux mairies de secteurs.

Sa première adjointe et nièce pressentie pour lui succéder. Marseille est découpée, comme Paris et Lyon, en mairies d'arrondissement (de secteur à Marseille), une découpe inscrite dans la loi PLM (Paris, Lyon, Marseille). L'élection par le conseil municipal de secteur du successeur de Stéphane Ravier se tiendra vendredi 29 septembre. Sandrine D'Angio, première adjointe et nièce de Stéphane Ravier, assure l'intérim comme maire de secteur. Elle est pressentie pour lui succéder.