Najat Vallaud-Belkacem lâchée aussi par son propre camp

  • A
  • A
0 partage

LES SECRETS POLITIQUES - La réforme du collège mécontente la droite depuis plusieurs semaines. Même certains ministres commencent à douter de l'efficacité de Najat Vallaud-Belkacem.

La réforme du collège est encore loin d'être adoptée mais les points de crispation sont très nombreux. Au sein même du gouvernement, certains collègues de Najat Vallaud-Belkacem commencent à prendre leurs distances avec la benjamine de l'équipe.

"Elle a enchaîné trop de réformes". "Ce ne sera pas facile de sauver le soldat Belkacem", nous a récemment confié un ministre qui conteste la méthode de "NVB". "Elle a voulu aller trop vite. Elle a enchaîné trop de réformes et elle a laissé la colère s’installer", poursuit-il.

Les députés PS également en colère. Les critiques sont aussi très nombreuses chez les députés socialistes. A l’Assemblée nationale, ils ne se bousculent pas pour la défendre. Certains élus dénoncent même la "maladresse" de la ministre de l'Education nationale lorsqu’elle a comparé les professeurs opposés à sa réforme à des "pseudo-intellectuels". Sur le fond, certains socialistes ne se gênent pas pour contester le choix de supprimer les classes bi-langues.

Toujours soutenue par le président et le Premier ministre. Pour l’instant, Najat Vallaud-Belkacem fait le dos rond et garde le sourire. La ministre de l'Education nationale est toujours soutenue par François Hollande et Manuel Valls car l’école est au cœur de l’engagement de la gauche. Pas question donc de lâcher NVB en pleines discussions sur la réforme du collège