Moscovici : "un référendum sur l’Europe, c’est une très mauvaise méthode"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le commissaire européen aux Affaires économiques  critiqué la volonté de certains candidats français de recourir à un référendum sur le maintien dans l’Union européenne. 

Pierre Moscovici a semble-t-il mal vécu le Brexit. Dimanche dans le cadre du Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/ITélé, le commissaire européen aux Affaires économiques a dénoncé avec virulence la proposition, formulée par plusieurs candidats à l’élection présidentielle, de proposer un référendum aux Français sur le maintien de la France dans l’Union européenne. "C’est une très mauvaise méthode. C’est une méthode qui divise, qui blesse, qui simplifie, qui déforme et qui désinforme", a-t-il jugé. "Où les arguments des uns et des autres ne sont pas symétriques, où ceux qui jouent sur les émotions peuvent mentir comme des arracheurs de dents pendant que les autres sont obligés de développer laborieusement, ce que je fais, des arguments très techniques face à des formues ultra-simplistes et agressives."

"Que les candidats oublient le référendum". Pierre Moscovici en a appelé directement aux candidats pour 2017. "Si vous voulez un référendum sur l’Europe, il y en a un, c’est l’élection présidentielle. Je souhaite que tous les candidats à l’élection présidentielle disent leur vérité sur l’Europe. Et que les Français puissent juger. Qu’ils sachent ce que leur président élu fera ou ne fera pas", a lancé le commissaire européen. "Qu’ils aient un peu plus de courage que cela. Qu’ils arrêtent de tirer sur l’Europe, qu’ils proposent leur vision européenne et que le référendum soit l’élection présidentielle. Je laisserais la proposition du Frexit à Madame le Pen et je souhaiterais que les autres candidats soient un peu plus consistants, un peu plus sérieux, qu’ils développent leur projet. Qu’ils oublient le référendum", a-t-il insisté.