Montpellier : une candidate LREM aux législatives visée par une enquête

  • A
  • A
Montpellier : une candidate LREM aux législatives visée par une enquête
Stéphanie Jannin est visée par une enquête pour prise illégale d'intérêts@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

La candidate a été auditionnée dans le cadre d'une plainte pour prise illégale d'intérêts concernant un chantier de logements sociaux.

Stéphanie Jannin, candidate La République en marche! dans la 2ème circonscription de l'Hérault, a été entendue la semaine dernière par le parquet de Montpellier pour prise illégale d'intérêts, rapporte Midi Libre mercredi.

Une plainte déposée il y a plusieurs mois. L'affaire remonte à une plainte déposée un an plus tôt par l'association Les enfants de la Colline qui défendent la colline boisée de Las-Rébès (Montpellier) sur lequel 63 logements sociaux sont en chantier. La justice cherche à savoir si le rôle de deuxième adjointe au maire de Montpellier de Stéphanie Jannin a pu profiter à son compagnon Cyril Outrebon. Des soupçons que rejette la candidate.

Un hasard de calendrier. Selon le parquet, l'enquête suit son cours. "Madame Jannin et son concubin (Cyril Outrebon, NDLR) ont été entendus la semaine dernière au SRPJ, dans le cadre d'une enquête qui a été ouverte par le parquet de Montpellier il y a plusieurs mois", a confirmé le procureur de Montpellier, Christophe Barret auprès de Midi Libre. Une date qui n'a rien à voir avec le calendrier électoral, car "le cours d'une enquête judiciaire a son propre rythme", a ajouté le procureur.

Un "coup" de son adversaire local ? L'enquête serait arrivée à son terme et une citation directe devant le tribunal correctionnel n'est pas à exclure. Néanmoins Stéphanie Jannin y voit l'influence de l'un de ses adversaires, Thierry Teulade, contre lequel elle a déposé plainte en diffamation. Une affaire toujours en cour d'instruction.