Montebourg "ignore" s'il sera encore ministre demain

  • A
  • A
43 partages

INTERVIEW E1 - Au lendemain de ses critiques à l'encontre de la politique de l'exécutif, le ministre de l'Economie était l'invité d'Europe 1, lundi.

Arnaud Montebourg persiste et signe. Au lendemain de ses déclarations fracassantes contre la politique économique de François Hollande et Manuel Valls, le ministre de l'Economie était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, lundi sur Europe 1. Et pour lui, il n'y a pas de cassure au sein du gouvernement. "Je crois que le débat n'est pas un débat d'autorité, c'est un débat d'orientation économique, il faut le mener", a-t-il affirmé.



Montebourg : "Nulle remise en question de la...par Europe1fr

Interrogé sur son avenir au gouvernement, Arnaud Montebourg affirme qu'il "ignore" s'il sera encore ministre demain. "Ce que je sais, c'est que je crois avoir dit pendant deux ans les mêmes choses et que maintenant, les faits sont là", a-t-il ajouté. "Dans la discussion politique, on ne gagne pas toujours, mais permettez-moi de vous dire que je crois qu'il est nécessaire de convaincre, et mon travail, c'est de convaincre, inlassablement convaincre".

>> LIRE AUSSI - Critiques de Montebourg : "une ligne jaune a été franchie", selon l'entourage de Valls

Cependant, pour lui, "il n'y a nulle remise en question de la solidarité gouvernementale puisque les décisions ne sont pas prises". "Nous avons discuté tout l'été avec les uns et les autres dans la collégialité du gouvernement de ce débat fondamental et crucial", a-t-il affirmé. Arnaud Montebourg a souligné : "Je ne crois pas qu'on puisse réprimander un ministre qui apporte une contribution à la discussion collégiale en y associant les Français", a poursuivi Arnaud Montebourg à propos des reproches de l'entourage de Manuel Valls, dimanche. "Il ne me semble pas qu'on se sépare de ministres pour la simple raison qu'ils portent des propositions dans un débat justifié".