Mitterrand à la rescousse de Hollande

  • A
  • A
Mitterrand à la rescousse de Hollande
@ STF, JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat compte tirer le maximum des événements commémoratifs autour de la mort de son prédécesseur socialiste.

Et si François Mitterrand donnait un coup de pouce à François Hollande ? La gauche va en tout cas célébrer les 100 ans de la naissance de son premier président en octobre, puis les 20 ans de sa disparition en janvier prochain. Des événements commémoratifs qui vont donc se multiplier et dont François Hollande compte bien profiter. Ou quand les socialistes misent sur le passé pour changer leur avenir.

"Mitterrand, lui, il a été réélu!"François Mitterrand sera partout, et François Hollande ne sera jamais très loin. Dès le 8 Janvier, le chef de l'état ira se recueillir au cimetière de Jarnac. L'Elysée a bien perçu le timing : faire oublier les régionales, le tout en pleine commémorations du 11 janvier. François Hollande compte tirer le maximum de cette période qu'il imagine positive pour lui.

A la manœuvre, Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, théorise les choses. "Pour la gauche, agiter la nostalgie ne peut être que bénéfique", admet-il, avant d'ajouter, malicieux comme il sait l'être : "Mitterrand, lui, il a été réélu!"

Dominique-Bertinotti

"On ne s'accapare pas François Mitterrand". Attention tout de même, prévient Dominique Bertinotti, ancienne ministre (photo), qui gère les archives de François Mitterrand et met en garde François Hollande contre toute tentative de récupération. "On ne s'accapare pas François Mitterrand. Ce n'est pas simplement en évoquant des figures tutélaires que l'on recréera l'unité. Les comparaisons valent ce qu'elles valent, le temps d'un instant…", a-t-elle estimé au micro d'Europe 1.

Les députés PS invités à participer. Célébrer, rendre hommage mais sans donner l'impression d'utiliser politiquement la mémoire de "Tonton", voilà tout l'enjeu pour François Hollande. Et pour saisir ce risque de récupération, il suffit de regarder l'agenda, et l'avalanche prévue d'expositions, de colloques – notamment à Latche, un des lieux de vacances de l'ancien président de la République -, ou encore de livres sur François Mitterrand. Avec, en plus, au mois d'octobre, pour le centenaire de sa naissance, une grande célébration organisée à la pyramide du Louvre. Des festivités qui ont un coût.

Le Lab d'Europe 1 a d'ailleurs révélé, le 14 octobre dernier, que les députés socialistes sont invités à mettre la main au portefeuille pour participer au financement des agapes mitterrandiennes. Dans un mail adressé aux élus SRC, Elisabeth Guigou, qui chapeaute ces célébrations, les invite ainsi à consacrer une partie de leur réserve parlementaire à l'organisation des manifestations. Quand on aime, on ne compte pas.