Marion Maréchal tente une réconciliation avec Jean-Marie Le Pen

  • A
  • A
Marion Maréchal tente une réconciliation avec Jean-Marie Le Pen
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

La candidate FN en Paca a rencontré son grand-père mardi avec la volonté d’aplanir les différends. Elle s’oppose, sur ce point comme sur d’autres, à Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême droite. 

INFO EUROPE 1

La crise entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine ne semble pas sur le point de s’achever. Preuve en est la nouvelle assignation en justice mercredi du fondateur du parti d’extrême droite, qui réclame 2 millions d’euros au mouvement pour son exclusion, le 20 août dernier. Rien ne va plus donc entre le père et sa fille Marine, présidente du FN. Pourtant, en coulisses, selon les informations d’Europe 1, Marion Maréchal Le Pen, petite-fille de l’un et nièce de l’autre, mais aussi candidate Front national en Paca pour les régionales, tente une réconciliation politique avec son grand-père. Un rendez-vous secret entre les deux membres de la famille Le Pen a ainsi eu lieu mardi.

Rencontre à Montretout. La scène se déroule dans le domaine familial à Montretout, dans les Hauts-de-Seine. Marion Maréchal-Le Pen rend visite à sa mère, Yann, accompagnée de sa fille et de son mari. Mais un étage en-dessous, se trouve le bureau de son grand-père, qui la convoque pour une réunion politique. L’objet des discussions, la campagne des régionales en Provence Alpes Cotes d’Azur. Pour la candidate, il s’agit d’éviter qu’une liste dissidente, composée en parti de fidèles du "Menhir", voit le jour à l’extrême droite.

"Le mélange savant entre les anciens et les modernes". L’enjeu est de taille pour Marion Maréchal Le Pen. Car une telle liste, estime-t-elle, pourrait lui coûter la victoire, qu’elle estime possible à quelques milliers de voix près. Le deal serait le suivant : l’intégration de frondeurs proches de son grand-père sur sa liste, contre le soutien public de Jean-Marie Le Pen. "Elle doit faire le mélange savant entre les anciens et les modernes", a confié le fondateur du FN à Europe 1. Jean-Marie Le Pen pourrait alors apporter publiquement son soutien à sa petite-fille lors d'un déjeuner vendredi à Marseille.

Divergence entre Marine Le Pen et sa nièce. Mais il y a un hic, et de taille : Marine Le Pen. La patronne du FN a d’ores et déjà barré certains noms qu’elle ne veut pas absolument pas voir apparaître sur les listes Front national. Il s’agit là d’un nouvel exemple de la divergence stratégique entre Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen. Autre illustration concrète : le FN a préparé un document de campagne pour les régionales, huit pages de programme à personnaliser région par région. Ce document, Marion Maréchal n’en veut pas. Au point que les soutiens de la candidate en Paca n’utiliseront pas ce tract. La nièce de la présidente du FN veut rester libre et maîtresse de sa campagne.