Marine Le Pen touche-t-elle 11.000 euros par mois de la part de l'Europe ?

  • A
  • A
Marine Le Pen touche-t-elle 11.000 euros par mois de la part de l'Europe ?
@ Europe 1
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Cambadélis affirme que la patronne du FN, qui est contre l’Europe, tire des revenus conséquents de son activité d’eurodéputée. Vrai ou faux ? 

LA PHRASE - Le secrétaire national à l'Europe du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis était l’invité d’Europe 1 lundi matin. Au lendemain de la victoire du FN à Brignoles, il n’a pas hésité à taper sur le parti d’extrême-droite. Le député a pointé les incohérences de la présidente du Front national, Marine Le Pen. 

"Marine Le Pen c’est une fausse valeur, a attaqué le socialiste. Elle est contre l’Europe par exemple et elle touche depuis 10 ans tous les mois son chèque de l’Europe de 11.000 euros".

>> Dans sa chronique, Laurent Guimier revient sur cette déclaration :

10 ans d’indemnités. Marine Le Pen est députée européenne depuis le 13 juin 2004. Ça fera donc dix ans en juin prochain - aux prochaines élections européennes - qu’elle touche une indemnité.

Une somme conséquente. 11.000 euros, c’est bien le montant de la rémunération mensuelle de chaque député européen. Si l’on détaille la fiche de paye, le salaire de base est de 6.200 euros nets par mois. Ce salaire est imposable en France. A cette somme s’ajoute une indemnité de frais généraux de 4.299 euros pour payer la location de la permanence, les frais de téléphone, d’internet, etc.

Au total, ce sont pas moins de 10.500 euros nets qui sont versés chaque mois aux députés européens. Il s’agit bien d’une rémunération nette puisque les collaborateurs sont pris en charge sur une autre enveloppe et les frais de transport entre Bruxelles et Strasbourg sont remboursés par l’Europe. Jean-Christophe Cambadélis a donc raison de dire que la présidente du Front national empoche chaque mois 11.000 euros de la part de Bruxelles.

Pas un cas isolé. Mais Marine Le Pen n’est pas la seule à toucher cette somme. Les autres députés européens tels que Rachida Dati, Eva Joly, Harlem Désir ou encore Philippe de Villiers en bénéficient aussi.

L’assiduité des députés. D’après le site internet VoteWatch qui surveille l’activité des élus à Bruxelles jour après jour, Philippe de Villiers arrive dernier des 74 eurodéputés français en matière de participation aux votes dans l’hémicycle. Marine Le Pen est 72ème sur 74. En avant-dernière position, on retrouve le premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir.

ALORS VRAI OU FAUX ? Lorsque Jean-Christophe Cambadélis pointe les contradictions des politiques, il a raison de parler du comportement de Marine Le Pen. Mais il pourrait aussi taper dans son camp et dire au socialiste Harlem Désir d’être plus assidu à Bruxelles.