Marine Le Pen contre une augmentation du Smic si elle est élue

  • A
  • A
Partagez sur :

Invitée de la matinale d'Europe 1, mercredi, Marine Le Pen a refusé de se prononcer pour une augmentation du salaire minimum si elle était élue en 2017.

INTERVIEW

Pour l'élection présidentielle, Marine Le Pen n'est pas favorable à une hausse du Smic. Elle s'est défendue sur Europe 1 mercredi de prôner une hausse du salaire minimum si elle était élue. "Cela entraîne une charge supplémentaire pour les entreprises, qui sont déjà dans une très grande fragilité dans notre pays", a expliqué la présidente du Front national.

"Contribution sociale à l'importation". Marine Le Pen a dévoilé sa feuille de route pour redonner du pouvoir d'achat aux ménages modestes. "Nous allons mettre en oeuvre une contribution sociale à l'importation de 3% sur l'intégralité des biens et des services qui sont importés en France. Ces recettes seront transformées en prime de pouvoir d'achat, pour tous les retraités et les salariés jusqu'à 1.500 euros", a détaillé la candidate à l'élection présidentielle.

"J'avais proposé en 2012 de faire prendre en charge par l'Etat 200 euros de la part salariale des cotisations sociales. Ce qui n'était pas une augmentation du Smic. Cela augmentait les salaires mais cela ne pesait pas sur les entreprises", s'est défendue la candidate à l'élection présidentielle.