Pour Valls, privilégier le diesel, "cela a été une erreur"

  • A
  • A
Pour Valls, privilégier le diesel, "cela a été une erreur"
@ REUTERS
Partagez sur :

La lutte contre les dérèglements climatiques est déclarée "grande cause nationale en 2015", a annoncé vendredi le Premier ministre.

Privilégier le moteur diesel, "cela a été une erreur", a déclaré Manuel Valls en clôturant la conférence environnementale, vendredi. "Il faut progressivement revenir dessus avec intelligence et pragmatisme", a plaidé le Premier ministre. "Le gouvernement mettra en place en 2015 un système d'identification des véhicules en fonction de leur émissions polluantes", a-t-il annoncé, assurant que "ce système aidera les collectivités à développer des politiques favorisant les véhicules les plus propres".

Faire des "choix écologiques". L'exécutif a déjà alourdi la fiscalité sur le gazole, traditionnellement avantageuse en France, ce qui fera grimper le prix du diesel de 4 centimes à partir du 1er janvier. "Je connais parfaitement le débat", a affirmé Manuel Valls. "A chaque fois qu'on taxe le diesel, on nous rappelle, et ce n'est pas faux, que ce sont les plus modestes de notre société qui risquent d'en être les premières victimes". Pour lui, "notre fiscalité doit continuer à être orientée pour entraîner les choix écologiques de nos concitoyens".

>> LIRE AUSSI - L'écotaxe abandonnée, place à la taxe du gazole

Le climat, "grande cause nationale". Lors de son discours, Manuel Valls a également annoncé que "la lutte contre le dérèglement climatique serait grande cause nationale en 2015". Pour le locataire de Matignon, "2015 sera une année particulière, une année qui compte". En décembre de l'année prochaine, Paris accueillera le sommet mondial sur le climat. "Une grande responsabilité", a souligné Manuel Valls, en rappelant "la détermination de la France à trouver les compromis possibles".

>> LIRE AUSSI - Sivens : Hollande veut plus de "démocratie participative"