Manuel Valls investi par La République en marche aux législatives ? "Il lui reste 24 heures"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre a indiqué vouloir prendre part aux législatives comme "candidat de la majorité présidentielle". Mais Benjamin Griveaux, le porte-parole du nouveau parti, assure qu'il n'a pas été investi.

INTERVIEW

La politique doit être limitée dans le temps, "peut-être 10, peut-être 15 ans", indique Benjamin Griveaux, porte parole d'En Marche !, invité dans la matinale d'Europe 1 mardi. Et s'il y en a un qui n'a pas envie de laisser tomber le costume politique pour l'instant, c'est Manuel Valls.

"Je veux la réussite d'Emmanuel Macron". L'ancien Premier ministre a annoncé mardi matin sur RTL qu'il sera "candidat de la majorité présidentielle" pour les législatives. "Je ne suis pas en embuscade, je veux la réussite d’Emmanuel Macron. Je souhaite m’inscrire dans ce mouvement qui est le sien, la République en marche", a déclaré Manuel Valls. Benjamin Griveaux a réagi à cette annonce en direct, au micro d'Europe 1.

"La procédure est la même pour tout le monde". Manuel Valls "n'a pas été investi par la commission nationale d'investiture ou alors sa candidature m'a échappé. La bannière sous laquelle les candidats aux élections législatives En Marche! iront s'appelle La République en marche. Il aurait dû déposer sa candidature comme chacun(...) Cela veut dire que si vous ne déposez pas votre candidature, vous ne pouvez pas être investi par En Marche !", explique encore Benjamin Griveaux avant de conclure : "Il lui reste 24 heures ! La procédure est la même pour tout le monde, ancien premier ministre compris."