"Make our planet great again" : Aux Etats-Unis, la petite phrase de Macron n’est pas passée inaperçue

  • A
  • A
"Make our planet great again" : Aux Etats-Unis, la petite phrase de Macron n’est pas passée inaperçue
Depuis l'Elysée, et en anglais, Emmanuel Macron s'est adressé aux Américains et à Donald Trump. Le message est passé. @ LCI / AFP
Partagez sur :

Le président français a détourné jeudi soir le slogan de campagne de Donald Trump après la décision du président américain de quitter l’accord de Paris sur le climat. La presse américaine n’est pas restée insensible. 

Objectif rempli pour Emmanuel Macron. En réagissant, en anglais, à la décision de Donald Trump d’exclure les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, le président français voulait marquer les esprits. Et grâce notamment au détournement du slogan de campagne du président américain ("Make America great again", devenu "make our planet great again"), il y est semble-t-il parvenu. Car la petite phrase est commentée outre-Atlantique.

"Nous avons un gagnant". Le site d’informations en ligne Vox a ainsi clairement mis en avant la déclaration du président français. "Après la décision de Donald Trump, beaucoup de dirigeants étrangers ont fait part de leur mécontentement. Mais il semble que nous avons un gagnant de la meilleure réponse à Trump ", écrit Vox, qui évoque "un discours de trois minutes assez épique". Pour le très sérieux Time, Emmanuel Macron a "trollé" Donald Trump en détournant son slogan.

Langue de Shakespeare. De son côté, Mashable s’est amusé à compiler les tweets d’Américains qui interpellent leur président pour affirmer qu’Emmanuel Macron maîtrise mieux la langue anglaise que lui. Pas si anecdotique, puisque cela met en avant le fait que pour la première fois, un président français s’est exprimé depuis l’Elysée dans la langue de Shakespeare pour délivrer un message aux Etats-Unis et au Monde. Brian Williams, célèbre éditorialiste de MSNBC, a lui aussi mis l’accent sur ce fait nouveau. "Il s’est adressé directement aux Américains en anglais. Comme c’est inhabituel. Quand était-ce, la dernière fois qu’un président américain s’est adressé aux Français dans leur langue ?", s’interroge le journaliste.

"Homme fort du monde". Pour Politico aussi, le président français a "trollé" son homologue américain, mais le site relève surtout que ce n’est pas la première fois. Il cite ainsi l’épisode au cours duquel Emmanuel Macron, nouvel "homme fort du monde" face à Donald Trump, a semblé "snober" le président américain en détournant son chemin pour saluer d’abord Angela Merkel. Politico rappelle aussi évidemment l’épisode de la poignée de mains, qui avait particulièrement marqué les esprits aux Etats-Unis.

Poignée de mains. Et d’ailleurs, selon le Washington Post, l’épisode ne serait pas totalement étranger à la décision de Donald Trump de sortir de l’accord de Paris, en tout cas à sa manière de l’annoncer. Le président français avait bien pris soin de préciser que la manière très musclée dont il avait serré la main de Donald Trump n’avait rien d’innocent. Selon le quotidien américain, Donald Trump avait été "irrité et déconcerté" par cette affirmation. Et il a "pris sa revanche" quand il a déclaré qu’il avait été élu "pour représenter les citoyens de Pittsburgh, pas de Paris".