Les sénateurs Les Républicains veulent promouvoir les langues régionales

  • A
  • A
Les sénateurs Les Républicains veulent promouvoir les langues régionales
@ AFP
Partagez sur :

C'était la promesse numéro 56 du candidat Hollande : intégrer à la constitution la charte européenne des langues régionales. 

Les sénateurs Les Républicains (LR) ont déposé lundi une proposition de loi pour promouvoir l'utilisation des langues régionales, alors que la Haute Assemblée examinera mardi, à quelques semaines des régionales, le projet de loi de ratification de la Charte européenne des langues régionales qu'elle devrait rejeter.

"Une bouée de sauvetage pour les régionales". "La question n'est pas de savoir si nous sommes pour ou contre les langues régionales: nous sommes pour", souligne dans un communiqué le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau en réponse aux critiques de la gauche. "Il est inacceptable que la gauche utilise les langues régionales comme une bouée de sauvetage pour les élections régionales", estime l'élu de Vendée. "À deux mois des élections régionales, et après avoir supprimé le latin et le grec dans la réforme du collège, le gouvernement deviendrait le défenseur des langues. La ficelle est un peu grosse!", poursuit-il.

Un débat qui risque de tourner court. En revanche, écrit-il, "ardents défenseur des langues régionales, convaincus du patrimoine qu'elles représentent pour la France, les sénateurs Les Républicains, avec le soutien de nombreux sénateurs UDI-UC, proposent un nouvel essor pour les langues régionales" avec leur proposition de loi pour promouvoir l'utilisation des langues régionales dans la vie quotidienne, dans l'enseignement, ainsi que dans les médias et la création cinématographique. Le débat au Sénat risque de tourner court. Sa commission des lois a adopté une question préalable. Cette motion de procédure signifie qu'il n'y a pas lieu de délibérer et, si elle est adoptée, le texte sera rejeté avant même d'être examiné.