L'Elysée publie la "charte de transparence" sur le rôle officiel de Brigitte Macron

  • A
  • A
L'Elysée publie la "charte de transparence" sur le rôle officiel de Brigitte Macron
Brigitte Macron n'aura pas de cabinets pour son rôle de Première dame.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Lundi, l'Elysée a publié la charte de transparence qui précise les contours des missions et du rôle qu'aura Brigitte Macron, épouse du chef de l'Etat, lors du quinquennat.

La fin de la polémique ? En publiant lundi "la charte de transparence relative au statut du conjoint du chef de l'Etat", l'Elysée espère tourner une fois pour toute la page de ce débat qui a divisé au début du mois d'août. Le Château avait refusé d'accorder à la Première dame un statut particulier, préférant une charte de transparence relative à ses missions.

Deux conseillers consacrés. Première précision de l'Elysée : l'épouse du chef de l'Etat ne bénéficie d'aucune rémunération à ce titre, ni de frais de représentation, ni même d'un budget propre. Cela avait été demandé par les signataires d'une pétition militant contre un statut particulier du conjoint du président de la République. Mais Brigitte Macron "pourra s'appuyer sur le cabinet de son époux", Emmanuel Macron, et disposera de deux conseillers de l'Elysée consacrés à ses missions : "un conseiller spécial qui assure la fonction de directeur du cabinet de Brigitte Macron" et "un conseiller qui exerce la fonction de chef de cabinet". 

Un soutien à venir aux enfants autistes ? La charte de transparence précise également ses missions. Au-delà de la traditionnelle "représentation de la France, aux côtés du Président de la République, lors des sommets et réunions internationales", Brigitte Macron aura pour tâche de "répondre aux sollicitations des Français et des personnalités françaises et étrangères qui souhaitent la rencontrer". Surtout, elle pourra soutenir, par son parrainage, des "manifestations à caractère caritatif, culturel ou social".

Entre les lignes, l'Elysée permet à Brigitte Macron, qui a déjà fait part de sa volonté d'aider les enfants autistes, de s'investir plus fortement dans ce combat. La charte de transparence créée lundi l'autorise en effet à "soutenir les initiatives publiques ou privées qui permettent à la société française d’être plus inclusive face aux différences".

Agenda rendu public chaque mois. Enfin, les actions qu'elles pourraient prendre seront comptabilisées dans le budget de l'Elysée. "A la fin de chaque mois, un récapitulatif de l’agenda de Madame Brigitte Macron sera rendu public", détaille l'Elysée, qui indique également qu'elle "effectuera régulièrement un bilan de ses actions".