Le "travailler plus pour gagner plus" critiqué

  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Pierre Gorges (UMP) et Jean Mallot (PS) ont livré jeudi un bilan critique d'une mesure-phare de Nicolas Sarkozy, la défiscalisation des heures supplémentaires, dans un rapport qui va alimenter la campagne électorale en 2012, cinq ans après le célèbre "travailler plus pour gagner plus". "La mesure coûte 4,5 milliards d'euros par an", a rappelé Jean-Pierre Gorges, qui détaille: 3,2 milliards au bénéfice des salariés (exonération d'impôt sur les heures supplémentaires) et 1,3 milliard au bénéfice des employeurs (réduction de cotisations sociales sur la rémunération des heures supplémentaires).

Malgré leur divergence, les deux députés "recommandent la suppression des avantages bénéficiant aux employeurs au titre des heures supplémentaires".