Le maire d'Orléans multiplie son salaire par quatre

  • A
  • A
Le maire d'Orléans multiplie son salaire par quatre
@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Pour compenser la baisse des ses revenus liée à la perte de son siège de député, Olivier Carré a fait voter par le conseil municipal d'Orléans une large augmentation de son salaire de maire.

C'est un phénomène qui se multiplie. Certains édiles ont décidé d'augmenter leurs indemnités. Après le maire de Cholet et celui de Roanne, c'est au tour du maire d’Orléans de revaloriser ses revenus… fois 4. Une mesure votée en conseil municipal, et qui a fait passer son salaire de 958 à 4.120 euros.

Une augmentation maximale. Quand il était élu local et député, Olivier Carré, ex-LR, gagnait 8.000 euros, le plafond autorisé pour les élus cumulards. Mais désormais, avec l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul, l'édile a choisi de ne plus siéger à l'Assemblée, pourtant, il n'a pas voulu renoncer à son niveau de revenus et a fait voter, quelques heures seulement après avoir perdu son siège, une revalorisation de salaire. De quoi faire bondir l'opposition : "On a l'impression que c'était urgent. Il n'a même pas eu la décence d'attendre un peu. Ce n'est pas une augmentation relative, c'est l'augmentation la plus forte qu'il pouvait s'appliquer", relève Corinne Leveleux-Texeira, élue PS.

"Dans la vraie vie, parfois on change d'emploi, parfois même on est au chômage, et on a des pertes de rémunération. Ça, manifestement, ça ne rentre pas dans son logiciel. On a l'impression qu'il augmente l'indemnité dans un but qui est purement personnel", estime encore cette opposante.

La majorité relativise. De leur côté, les soutiens du maire assurent que la gestion d'une ville de 115.000 habitant est complexe, et que cette augmentation de la rémunération est justifiée, et tout à fait légale.