Le livre de Trierweiler, "du jamais vu depuis Harry Potter"

  • A
  • A
Le livre de Trierweiler, "du jamais vu depuis Harry Potter"
@ MAXPPP
Partagez sur :

CARTON PLEIN - Dans les points de vente et sur Internet, l'ouvrage de l'ex-première dame est déjà en tête du hit-parade.

A peine sorti, déjà un carton. Merci pour ce moment, le livre de Valérie Trierweiler publié jeudi aux Arènes, s'arrache dans les points de vente. A la mi-journée, 15.000 exemplaires avaient déjà été vendus rien que dans le réseau Fnac, à travers  la France. Il s'agit du "plus gros démarrage depuis cinq ans", assure l'entreprise à Europe 1. L'ouvrage de l'ancienne première dame se vend même deux fois mieux que Fifty Shades of Grey, le roman érotique de E. L. James, qui avait établi le précédent record. Les ventes en ligne cartonnent aussi. Dès jeudi matin, le livre était en tête du hit-parade d'Amazon France.

"On sera en rupture de stock avant la fin de la journée"

 Au Furet du Nord de Lille, l'une des plus grandes librairies de France, les responsables du rayon dédié aux livres d'actualité ne chôment pas. Les exemplaires partent comme des petits pains, et il faut réapprovisionner régulièrement. "Pour nous, c'est vraiment du "produit frais", avec une mise en avant forte tout de suite", explique le directeur commercial, Christophe Desbonnet, au micro d'Europe 1. "Compte tenu de ce que je vois ce matin, je pense qu'on sera en rupture avant la fin de journée. Notre chef de produit a déjà repassé des commandes auprès de l'éditeur."



Dans la file d'attente, Valérie Trierweiler trouve des partisans. "Je trouve qu'elle a parfaitement raison parce que c'est quand même une femme qui a été bafouée", affirme cette acheteuse. "Heureusement, elle a un moyen comme un autre de se venger."



>> LIRE AUSSI - Trierweiler en librairie, un marketing à la Harry Potter

A la Fnac des Champs-Elysées, pas de queue monstre à la pause déjeuner. Mais il ne faut pas s'y tromper, les acheteurs étaient là dès le petit matin. "J'en ai vendu une vingtaine en deux heures", raconte Alice, caissière. Ici aussi, les clients sont divisés. "Je comprends sa réaction de femme blessée, mais je trouve choquant qu'elle ait publié ça", estime cette dame. Une autre, plus âgée, semble en colère : "c'est dégueulasse de cracher dans la soupe comme ça !" Mais la curiosité reste la plus forte : elle ne peut pas s'empêcher de feuilleter le fameux livre.