Le FN reviendra aux anciennes régions s'il est au pouvoir en 2017

  • A
  • A
Le FN reviendra aux anciennes régions s'il est au pouvoir en 2017
Florian Philippot, vice-président du FN.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

RÉTROPÉDALAGE - Le vice-président du FN, Florian Philippot, a annoncé jeudi que le FN reviendrait aux anciennes régions si Marine Le Pen était élue en 2017.

Le Front National, s'il accède au pouvoir en 2017, abrogera la nouvelle carte régionale et reviendra aux anciennes régions, a affirmé jeudi Florian Philippot, vice-président du FN et tête de liste dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Pour autant, "elle existe, cette fusion, je ne pourrai pas la bouger, en tant que président de Conseil régional je la gérerai dans l'équité et la justice", a-t-il déclaré sur France Inter.

Suppression de certaines structures administratives. Mais "si nous revenons au pouvoir national, nous reviendrons aux anciennes régions territorialement, mais avec beaucoup moins d'élus. Il y aura 169 élus au Conseil régional, c'est beaucoup trop, un tiers suffirait", a poursuivi le vice-président du FN, qui entend également procéder à la "suppression de structures para-administratives qui ne servent pas à grand-chose", à des "réductions fortes comme les Conseils économiques et sociaux régionaux par exemple". "Mais ça ne peut se décider qu'au niveau national", a-t-il souligné.

Un modèle inspirée de l’Allemagne. Le Front national s'est opposé à la réforme ramenant de 22 à 13 le nombre de régions métropolitaines, qu'il a dénoncée comme inspirée de l'Union européenne "sur le modèle des Länder allemands".