Plainte du FN après une bousculade à la sortie d'un meeting

  • A
  • A
Partagez sur :

VIDÉO - Le Front national a déposé plainte vendredi contre le maire de Guillestre (Hautes-Alpes) au lendemain d'une réunion de campagne de Marion Maréchal-Le Pen qui a mal tourné. 

Le Front national a déposé plainte vendredi contre le maire de Guillestre (Hautes-Alpes) au lendemain d'une réunion de campagne de Marion Maréchal-Le Pen, lui reprochant de ne pas avoir assuré les conditions de sécurité de l'évènement. Le maire conteste les accusations du FN.

Jets de bière et insultes. La candidate déclarée du FN à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur était à Guillestre pour une rencontre avec une quarantaine de sympathisants, et près de 150 opposants s'étaient réunis devant la salle. La candidate est sortie de la réunion sous des jets de liquide (bière), les opposants scandant des "fachos", comme le montrent les images de la télévision locale des Hautes-Alpes DIci tv, signalées par Le Lab d'Europe 1 vendredi matin.

L'indignation de Marion Maréchal-Le Pen. "La contre-manifestation a été organisée par le maire écolo, organisée à 10 mètres de la salle de la réunion publique. Nous avons alerté sur les risques encourus mais les alertes n'ont pas été prises en compte", a dénoncé Marion Maréchal-Le Pen, contactée par Le Lab. 

Que répond le maire de Guillestre ? Bernard Leterrier, le maire EELV de Guillestre, assure que c'est la députée qui s'est rapprochée des manifestants. "Je n'ai pas voulu interdire la manifestation car je considère que chacun a encore le droit de s'exprimer. J'avais, cependant, mis en place un dispositif de gendarmerie au cas où. Marion Maréchal-Le Pen est sortie de la salle par une autre porte que prévue. Elle s'est dirigée d'elle-même vers les manifestants. Je ne crois pas qu'il y ait eu des coups. Avec mon équipe et la gendarmerie, nous l'avons raccompagnée à son véhicule", a-t-il dit au Lab. 

Plainte contre X. "J'ai déposé plainte contre X pour menace de mort et dégradations de biens privés ainsi que pour manquement grave aux responsabilités d'ordre public de sécurité et de salubrité à l'encontre du maire", a annoncé Amaury Navarranne, tête de liste FN aux élections régionales dans les Hautes-Alpes. 

Sécurité insuffisante ? "Dans le cadre d'un concert organisé le soir du meeting contre la venue de Marion Maréchal-Le Pen, le maire a fait installer des barrières interdisant le stationnement à 5 mètres de la porte d'entrée de la réunion publique. Les contre-manifestants ont ainsi facilement menacé et insulté bon nombre de participants à notre réunion", a encore insisté Amaury Navarranne.