"Lapins et merveilles" : "Un livre polaroid extrêmement juste" sur Alain Juppé

  • A
  • A
Partagez sur :

Gaël Tchakaloff a passé 18 mois à s'intéresser à Alain Juppé. 18 mois "ferme" à le décortiquer aux travers d'entretiens avec ses proches, sa famille et l'homme politique lui-même.

Elle est l’auteure de Lapins et merveilles, un livre qui, comme son titre ne l’indique pas concerne Alain Juppé. Un titre que Gaël Tchakaloff a expliqué jeudi alors qu’elle était l’invité de la matinale d’Europe 1. "Tout d’abord 'Lapins' car Alain Juppé n’arrête pas de regarder sa montre, comme le lapin d’Alice aux pays des merveilles et puis j’ai vraiment eu le sentiment d’être coincée dans un terrier, prisonnière de l’émotionnelle". 

Pourquoi Alain Juppé ? La journaliste s’est intéressée à Alain Juppé "pour la provocation". "Et puis je me suis dit qu’il était tellement étanche comme un ordinateur qu’il y avait forcément quelque chose à voir sous la souris !", a-t-elle affirmé. Au bout d’un an et demi à avoir Gaël Tchakaloff dans les jambes, la personnalité politique a un peu brisé la glace. "Au premier abord, c’est un peu quelqu’un d’autiste. En plus, j’ai quand même fait un assaut pendant dix mois avant qu’il accepte de me recevoir. Au bout de 12 ou 13 mois il a été suffisamment en confiance pour me parler, pour une raison qui continue encore de m’échapper", s’est-elle amusée.

Elle a ainsi pu rencontrer la famille du maire de Bordeaux, notamment sa femme et son fils, Laurent. "Il est alors devenu comme un héros romantique façon Musset, un peu écorché et sensible. En plus il est un peu Camusien, c'est-à-dire qu’il se sent assez incompris, et il l’est d’ailleurs car il n’est pas très accepté par la société".

"Un champion de la légitimité". Selon la journaliste, Alain Juppé veut aujourd’hui "être un champion de la légitimité c'est-à-dire que son moteur est quand même l’orgueil car il pense qu’il va faire mieux que les autres s’il dirige la France". Gaël Tchakaloff n’a donc pas mâché ses mots pour parler de l’homme politique. L'’auteure de Lapins et merveilles n’a d'ailleurs pas eu de retour direct de l’homme politique sur son livre même si il a pris la parole à ce propos en disant que la journaliste était "vibrionnante et qu’elle avait accordé plus de place à Gaël Tchakaloff qu’à lui". Une phrase dont s’amuse beaucoup aujourd’hui l’auteure du livre qui salue un "Alain Juppé qui a beaucoup d’humour". 

"Un polaroid extrêmement juste". Alain Juppé, on le sait, a un objectif : l’Elysée dans un peu plus d’un an. Alors ce livre peut apparaître comme un élément d’une stratégie de communication bien ficelée. Un argument que réfute complètement Gaël Tchakaloff qui affirme que, "jusqu’au dernier moment, ils ont essayé de me sortir de leurs bureaux, de leurs familles, etc.". Gilles Boyer, le directeur de campagne d’Alain Juppé a d’ailleurs essayé de tenir à distance la journaliste et ne voulait pas qu’elle écrive son livre qui est pourtant décrit par les proches de l’homme politique comme "un polaroid extrêmement juste".