Lagarde : "Si on devait rester dans cette situation, je demanderais à Borloo de nous aider en étant candidat"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président de l'UDI souhaite que la droite et le centre change très vite de candidat.

INTERVIEW

Et si François Fillon renonçait ? La perspective existe et de nombreux élus, de droite et du centre, lui demande de prendre vite cette décision. ? Jean-Christophe Lagarde fait partie de ceux-là. Et quand, lors du Grand rendez-vous – Les Echos – CNews, on demande au patron de l’UDI s’il a une idée sur un potentiel candidat de substitution, il n’hésite pas longtemps.

"Le plus légitime, c’est Alain Juppé". "Jean-Louis Borloo, qui est une voix importante, respectée dans notre famille politique, participe à des discussions, des médiations, pour essayer que tout le monde redevienne raisonnable et qu’on évite la catastrophe." Est-ce un recours potentiel ? "Si on devait rester dans cette situation blocage, moi je demanderais à Borloo de venir nous aider en étant candidat. Le plus légitime, c’est Alain Juppé, arrivé deuxième à la primaire. Mais si Les Républicains ne trouvent pas de solutions, notre famille politique ne pourra pas soutenir un candidat qui condamne notre alliance à l’échec. Et dans ce cas-là, je pense qu’il serait souhaitable que Jean-Louis ne soit plus médiateur mais acteur".