La mobilisation des jeunes contre la loi Travail agace François Hollande

  • A
  • A
La mobilisation des jeunes contre la loi Travail agace François Hollande
@ CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Partagez sur :

En déplacement en Seine-et-Marne jeudi, le chef de l'Etat a montré une forme d'incompréhension alors qu'une partie de la jeunesse se mobilise contre le projet de loi de réforme du code du Travail.

Le discours de François Hollande est rodé. Pour le chef de l'Etat, les jeunes expriment un sentiment de précarité, ce n'est pas sur le texte qu'ils se mobilisent. Le président développe, "il y a un contexte lourd avec ce qui se passe dans le monde, la crise des réfugiés, la menace terroriste…" Le rapport avec le texte porté par Myriam El Khomri n'est pas évident. Alors François Hollande explique que cette jeunesse vit un moment très difficile, qu'elle a du mal à se projeter. 

Perplexité face à la mobilisation étudiante. Mais assez vite, le chef de l'Etat montre une forme de perplexité vis-à-vis de la mobilisation des lycéens et étudiants. "Vous n'êtes même pas encore dans la présentation du projet de loi, avant même que le texte ait été évoqué en Conseil des ministres et il faudrait le retirer". Rarement François Hollande a laissé paraître une pointe d'agacement qui cette fois ressort.

Les totems du quinquennat attaqués. Au contraire, en 2005, on se souvient d'un Jacques Chirac désorienté lors d'une émission de télévision. Le président de l'époque avait avoué son étonnement face au pessimisme des jeunes. François Hollande lui n'est pas étonné mais montre une forme d'incompréhension. Peut-être parce que le dialogue social, la jeunesse étaient censés être les deux totems de son quinquennat.