La lettre d'Anne Hidalgo à François Hollande contre l'Expo universelle

  • A
  • A
La lettre d'Anne Hidalgo à François Hollande contre l'Expo universelle
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

La maire de Paris, Anne Hidalgo part en guerre contre la candidature de sa propre ville pour l’Exposition universelle 2025. Elle a écrit au président pour lui demander de retirer purement et simplement la candidature de Paris.

INFO EUROPE 1

L’Exposition universelle en 2025 ou les JO en 2024… Il faut choisir ! Pour Anne Hidalgo, la France ne peut pas tout avoir. Pire, en s’obstinant à courir deux lièvres à la fois, Paris pourrait n’en attraper aucun. Dans une lettre envoyée à François Hollande, la maire de Paris dézingue la candidature de sa ville pour accueillir l'Exposition universelle en 2025.

Une candidature (mal) engagée. Pour Anne Hidalgo, cette candidature est mal ficelée et ne tient pas compte des attentes du comité d’attribution. En effet, le projet actuel prévoit d’associer quinze villes autour de Paris. Or, il est bien précisé que le projet doit être concentré sur une ville unique. Problème : la candidature de Paris est déjà très engagée. Elle a reçu 100.000 soutiens de citoyens, est portée par 27 grandes entreprises françaises et a déjà coûté plusieurs millions d’euros sur un budget total de cinq milliards d’euros.

Les JO rapporteraient moins. Pour l'heure, François Hollande n'a pas répondu publiquement à la lettre d'Anne Hidalgo. Mais s'il faut choisir, le chef de l'Etat optera pour les Jeux olympiques. Une décision qui ne tombe pas forcément sous le sens si l'on s'attarde sur l'enjeu économique de chaque événement. Paris table sur 11 milliards d’euros de retombées pour les JO contre plus du double, 23 milliards, pour l’Expo universelle. Le choix ne va de soi. L’Elysée attend d’Anne Hidalgo qu’elle se mouille publiquement en expliquant sa stratégie aux Parisiens et au comité d’organisation de l’Exposition universelle.

Les poubelles entassées, une mauvaise image. Le risque de se retrouver sans Jeux olympiques 2024 et sans Expo universelle 2025 est réel. D'autant que le CIO a reçu une drôle de carte postale. L'image des poubelles entassées dans les rues de la capitale pendant des jours peut plomber une candidature. Ce qui n'a pas semblé émouvoir Anne Hidalgo, hostile à la loi Travail. Proche de Philippe Martinez, dont elle soutient sans le dire le combat, la maire de Paris a retardé au maximum le ramassage par des sociétés privées. Les poubelles qui s’entassent, c’est beaucoup plus pénalisant pour décrocher les JO qu’une candidature à l’Expo universelle…


Droit de réponse. La mairie de Paris tient à préciser que les services de la Ville se sont mobilisés dès les premiers signes impactant la collecte des déchets à Paris : dès le 31 mai, la Ville a recouru à des moyens privés de substitution (jusqu’à 51 bennes) notamment avec les entreprises Veolia, Derichebourg…. Face aux blocages, la Maire de Paris a aussi allié dialogue et fermeté : en entretenant des échanges constants avec la direction de la CGT pour demander la suspension de la grève mais aussi en faisant évacuer par la police les garages d’Ivry le 8 juin et le garage de Romainville le 9 juin.