Pour GQ, Juppé est "homme politique de l'année"

  • A
  • A
Pour GQ, Juppé est "homme politique de l'année"
@ REUTERS
275 partages

Le maire de Bordeaux, désigné par la rédaction et les lecteurs de GQ, succède à Bertrand Delanoë (2013) et au leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon

L'INFO. 2014 est décidément un bon cru pour le maire de Bordeaux. Après avoir reçu le prix de l'humour politique, Alain Juppé a été désigné mercredi "homme politique de l'année 2014" par le magazine GQ France. Il était en lice contre le ministre de l'Economie Emmanuel Macron et l'économiste Pierre Larrouturou. Il succède notamment dans cette catégorie à l'ancien maire PS de Paris, Bertrand Delanoë (2013), au leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon (2012) et à l'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg (2011).

>> LIRE AUSSI - En politique, le plus marrant de l’année, c’est Juppé

Avec Sarkozy, "ça se jouera sur la personnalité". La nouvelle est d'autant plus réjouissante pour l'ancien Premier ministre que, selon lui, avec Nicolas Sarkozy, "ça se jouera sur la personnalité" pour la présidentielle de 2017. "Je ne suis pas sûr que la différence se fasse sur les projets". "Nous appartenons à la même famille politique. Ça se jouera sur la personnalité et la confiance que les Français accorderont à l'un ou à l'autre", a-t-il déclaré, dans une allusion à la personnalité très clivante de son rival.

>> A LIRE AUSSI - Juppé : "Abroger la loi Taubira n'est pas une bonne idée"

Sy et Salamé couronnés. Dans les autres catégories, Omar Sy, l'acteur d'Intouchables et de Samba, a été désigné "homme GQ de l'année", succédant à Zaltan Ibrahimovic élu en 2013. Léa Salamé, nouvelle recrue de Laurent Ruquier pour "On n'est pas couché" sur France 2, a été désignée "femme de l'année". Alain Ducasse, "éternel explorateur des goûts", a été promu "chef de l'année" et le titre de "businessman de l'année" est revenu à Alexandre Bompard, PDG de la Fnac.