Julien Dray : "La question du vote obligatoire me titille"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France s'est interrogé sur la façon de limiter l'abstention, après le premier tour des régionales. 

INTERVIEW

Le premier tour des élections régionales a été marqué par une abstention s'élevant à 50,09% des électeurs. Si la participation est en hausse par rapport à 2010 (53,63% d'abstention), de nombreux électeurs n'ont pas voté. Pour le socialiste Julien Dray, le vote obligatoire pourrait être la solution pour inciter les Français à davantage se mobiliser. "Plus de 20 millions de gens n’ont pas voté. Il va falloir résoudre ce problème-là : la question du vote obligatoire me titille. Dans des situations comme ça, que des gens ne s’y intéressent pas, c’est problématique. Ça interpelle les formations politiques, mais aussi les citoyens. Il faut prendre en considération cette réalité", a affirmé le vice-président socialiste du Conseil régional d'Ile-de-France, invité lundi soir du Club de la presse d'Europe 1. 

Le FN presque assuré de remporter deux régions. Le Front national sort grand vainqueur du premier tour des régionales 2015, dimanche soir, avec environ 28% des suffrages. Il devance la droite (27%) et le PS (23,5%) et arrive en tête dans six régions métropolitaines. Au second tour, le 13 décembre, Marine Le Pen et sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, sont en position de l'emporter respectivement dans le Nord et en PACA, malgré le retrait des listes socialistes arrivées en troisième position. En Alsace, Florian Philippot a également de sérieuses chances de s'emparer du conseil départemental, d'autant que le candidat PS a décidé de se maintenir.