Jean-Pierre Mignard : "la France pourrait accueillir Assange et Snowden"

  • A
  • A
102 partages

Pour l'avocat de Mediapart et proche de François Hollande, l'espionnage américain est "choquant et détestable".

INTERVIEW -

Invité de Thomas Sotto, jeudi sur Europe 1, Jean-Pierre Mignard, avocat du site Mediapart et ami de François Hollande, a estimé que la France pourrait accorder l'asile politique à Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, et Edward Snowden, à l'origine de révélations sur les écoutes massives des services de renseignement américains. "Ce sont des lanceurs d'alerte qui ne peuvent pas en l'état trouver protection dans la loi nationale", a estimé Jean-Pierre Mignard. "Si l'un et l'autre demandaient à venir en France, compte tenu du service qu'ils ont rendu l'un et l'autre, on pourrait effectivement les accueillir", a-t-il préconisé, rappelant que "la loi française autorise la République à donner asile à tout étranger persécuté en raison de son action en faveur de la liberté". Une opinion que ne partage pas Manuel Valls, actuellement en déplacement en Colombie. Depuis Bogota, le Premier ministre a affirmé que la question de l'asile de Julian Assange en France "ne se posait pas".

Jean-Pierre Mignard a qualifié de "choquant et détestable" l'espionnage par les services américains des conversations téléphoniques de trois présidents français. "Il y a aujourd'hui un problème qui, vu son ampleur, suppose peut-être un accord mondial", a-t-il estimé. L'avocat a d'ailleurs sa petite idée pour obliger les Etats-Unis à cesser ces pratiques : intégrer le sujet dans les négociations actuelles du traité transatlantique (TAFTA). "Pourquoi est ce que l'Europe ne demanderait pas l'insertion dans ce traité d'une clause disant notamment que l'espionnage n'est pas autorisé ?", a-t-il suggéré. "C'est à l'Europe de taper du poing sur la table et peut-être à la France de prendre la direction du mouvement".