Jean-Luc Mélenchon : "l'Europe entière est remplie de fascistes"

  • A
  • A

Partagez sur :

Le député européen était l'invité politique de Thomas Sotto, vendredi sur Europe 1.

INTERVIEW

Dix ans jour pour jour après le "non" français au projet de Constitution pour l'Europe, Jean-Luc Mélenchon s'est livré à une violente charge contre l'Union européenne au micro de Thomas Sotto sur Europe 1, vendredi. "Depuis dix ans, l'Europe est illégitime en France", a dénoncé le député européen. "Les Français pensent que c'est une arnaque, et c'est une arnaque". Pour lui, "on ne ressortira de tout ça qu'en changeant notre République, en faisant une Constituante, en faisant notre VIe République".

"Partout, ce sont des fachos". "C'est la démocratie française qui a été violée. C'est l'Europe entière qui est remplie de fascistes d'un bout à l'autre, pas seulement la France", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon, inquiet par certains dirigeants de pays européens. "Partout, ce sont des fachos. En Pologne, ils viennent d'élire un président d'ultra-droite. En Hongrie, ils ont un type que Juncker lui-même appelle un dictateur", a-t-il dénoncé.

La Grèce en "état de guerre". En Grèce, c'est pourtant la gauche radicale qui est arrivée au pouvoir avec Syriza. Et Jean-Luc Mélenchon n'a pas de mots assez durs contre l'attitude des créanciers d'Athènes. "La Grèce est malade à mort du fait que l'Europe lui appuie sur la gorge avec un talon de fer", a-t-il fustigé. "C'est un pays qui subit un véritable état de guerre du point de vue du reste de l'Europe". Pour lui, la politique d'austérité va droit à l'échec. "Tout ça a déjà été expérimenté en Amérique latine pendant plus de 15 ans et que ça n'a produit qu'une seule chose : des désastres", a-t-il fait valoir.

Fifa : "le monde entier est pourri par le fric". Interrogé sur le scandale qui secoue la Fifa, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé des dirigeants qui "déshonorent un sport". "Peut-être que j'ai l'esprit mal placé, mais quand on m'a dit qu'on faisait un championnat du monde de foot au Qatar, j'ai trouvé qu'il y avait quelque chose de curieux", a-t-il estimé. "Que l'argent, ici comme ailleurs, pourrisse tout, ça n'est pas vraiment une découverte", a-t-il ajouté. "Le monde entier est pourri par le fric. La vie de tous les jours est pourrie par le fric dont se gorgent les puissants".

>> L'interview en intégralité :