Jean-Christophe Cambadélis : "le FN se rapproche du pouvoir"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le premier secrétaire du PS a reconnu la progression du FN, qui a bouleversé l'échiquier politique en France.

Le Front national n'a remporté dimanche la présidence d'aucune région, mais Jean-Christophe Cambadélis a reconnu la place qu'a prise le parti d'extrême-droite dans le paysage politique français, lundi dans la Matinale d'Europe 1. "Le FN se rapproche du pouvoir, a déclaré le premier secrétaire du PS. Parce que nous sommes dans la tripartition et qu'à la fin de la tripartition, il y en a un qui gagne."

Optimisme. Un constat partagé par Edouard Lecerf, de TNS Sofres, qui avait analysé l'évolution de l'échiquier politique au lendemain du premier tour sur Europe 1 : "on est entrés dans une tripartition du paysage politique français, c’est évident. On a trois groupes qui peuvent faire plus de 20% des voix". Lundi, Jean-Christophe Cambadélis s'est cependant voulu optimiste. "Hier, il s'est passé quelque chose qui n'a pas été assez souligné, a-t-il insisté. 60% à 70% des Français refusent le FN. Il faut regarder cette France multiple qui ne veut pas la victoire du FN." 

Hommage aux électeurs socialistes. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach, il a également expliqué que la gauche est "exemplaire quand elle fait barrage au FN". Dimanche, le responsable socialiste a ainsi salué "l'immense sens du devoir" des électeurs ayant voté à droite dans ces régions. "C'est notre fierté, c'est leur honneur", a-t-il insisté. "C'est l'honneur de celles et ceux qui combattent pour des convictions, non pour des fonctions". 

>> Retrouvez les résultats des élections régionales