INFO E1 - L'Elysée a économisé 9 millions d'euros sur son budget

  • A
  • A
INFO E1 - L'Elysée a économisé 9 millions d'euros sur son budget
@ MAXPPP
144 partages

RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES - Voyages low cost, effectifs restreints, économies sur les fleurs et la nourriture : le budget de l’Elysée a été réduit de 9 millions d’euros en trois ans. 

On ne pourra pas reprocher à François Hollande de ne pas faire d'efforts dans sa propre maison. Le budget 2015 sera dévoilé la semaine prochaine en conseil des ministres. Du côté des dépenses, le gouvernement pourra compter sur les efforts de l’Elysée. Europe 1 a eu accès au budget du palais présidentiel pour 2015 et un constat s’impose : le chef de l’Etat a tenu sa promesse. Passer de 109 millions d’euros en 2012 à 100 millions d’euros de budget en 2015, voilà l’effort réalisé par les services du président.

Une grande première. La directrice de cabinet du président, Sylvie Hubac, est extrêmement satisfaite de ses résultats. "Aucune administration publique n’a atteint un tel niveau d’économies en si peu de temps", a-t-elle confié à Europe 1.

>> Mais comment l’Elysée a réussi à consentir de tels efforts économiques ? Europe 1 vous livre en détail ces restrictions budgétaires.

Elysée-640x640

Des postes supprimés.  Pour faire des économies, 54 postes ont été supprimés à l’Elysée. On est passé de 882 employés en 2011, à 828 en 2014. Au service courrier, chargé de répondre aux 300.000 lettres que reçoit chaque année le président, 13 emplois ont été supprimés.

Moins de chauffeurs... A tous les étages du château, des efforts ont été consentis. Autre exemple notable, au service des chauffeurs. En dehors du président, désormais seuls le chef d’Etat major et le secrétaire général de l’Elysée auront encore droit à un chauffeur particulier. Pour réduire aussi les dépenses de carburant, une borne de recharge électrique a été installée dans le garage de l’Elysée pour alimenter 7 Renault Zoë. Près de 10.000 euros d’économies ont été réalisés grâce à cette astuce. Le parc automobile élyséen a aussi été revu à la baisse. Des 88 voitures en 2012, il n’en reste plus que 70.

… et de secrétaires. Autre avantage qui a été restreint, les secrétaires particuliers. Avant, chaque conseiller à l’Elysée avait sa propre secrétaire. Aujourd’hui, trois collaborateurs se partagent les services d’une seule assistante.

Des déplacements moins coûteux. Pour réaliser ses 9 millions d’euros d’économies, l’Elysée a aussi sérieusement revu sa politique de déplacement. Par exemple, le voyage de François Hollande à New York cette semaine a coûté 600.000 euros… contre un million en 2011 pour le même déplacement. Le chef de l’Etat emmène moins de collaborateurs avec lui et tous les prix sont négociés. Et quand François Hollande se rend dans un autre pays européen, il ne reste que la journée. Plus question de passer (et payer) une nuit sur place. Résultat, le budget déplacement de l’Elysée est passé de 19 millions en 2012 à 14 millions d’euros en 2015.

elysée, 1280, palais de l'élysée, conseil des ministres

© MAXPPP

Des économies même sur les… fleurs. Pour tenir cette promesse, tout a été raboté, rogné, jusqu’aux dépenses de fleurs. L’Elysée ne se fait plus livrer de bouquets luxuriants mais les fleuristes du palais vont s’approvisionner directement à Rungis, deux fois par semaine. Pour les bouquets de fleurs présents dans les bureaux ou sur les tables des diners officiels, des fleurs plus résistantes sont choisies. Après un banquet, les fleurs des bouquets sont même conservées au frigo pour être mieux recyclées. Au total, le budget fleur a fondu de 10.000 euros (de 138.000 à 128.000 en trois ans). Autre exemple, le prix de revient du ticket cantine est passé de 3,88 euros le repas à 3,77.

Des appels d’offres systématiques. Pour s’appliquer une présidence plus modeste, François Hollande et ses services ont eu systématiquement recours à des procédures d’appels d’offres. De l’entretien des photocopieuses aux maraîchers qui fournissent la cantine, l’Elysée compare en permanence. Prenons un exemple significatif, l’entretien quotidien de la plomberie, de l’électricité, de l’ébénisterie a été confié à un nouveau prestataire après appel d’offres. Résultat immédiat puisque 110.000 euros ont été économisés. 

Un seul petit bémol. Reste un poste élevé, l’entretien du palais présidentiel. Cet été, tout le terrain situé le long de l’aile privée des appartements du président a été déterré et l’isolation refaite. L’eau s’infiltrait sur les réseaux d’électricité et informatiques.